Lundi 6 Septembre 2010



Le retour sur le sol péruvien ne fut pas de tout repos! Même si les passages de frontières ne nous angoissent plus comme avant, celle là était assez stressante... et pour une fois la faute n'était pas celle des officiers qui inventent une taxe, des douaniers incroyablement minutieux qui vous suspectent pour un rien, des porteurs (imposés)/vendeurs qui profitent de l'atmosphère chaotique pour faire flamber les prix, ni des soit-disant gentilles personnes qui proposent leur aide pour remplir les formulaires d'immigration (et qui bien sûr exigent paiement à la fin...). Non, pour ce passage ce fut notre "agence" de bus qui nous a posé problème : 4 personnes pour 2 sièges cela ne donne pas une bonne équation ... surtout quand il s'agit de 5h de trajet et qu'une partie du bus se trouve dans cette situation !!!

Bref, nous avons tout de même réussi à atteindre Mancora, petite ville très touristique mais sans charme, située au bord de l'océan.

A ce moment là, un choix s'impose à nous. Il nous reste moins de 10 jours avant notre vol de Lima, il nous faut donc pour la 1ère fois prévoir nos destinations.

Nous décidons de garder les 4 derniers jours à Lima compte tenu des musées et gens que l'on doit voir là bas, et de ne pas s'attarder à Mancora. Du coup, arrivés à 15h nous repartons à 23h pour l'un des derniers bus de nuit, le temps de faire un tour dans les 2 ruelles animées et de prendre un jus de fruit frais sur la plage en bouquinant..!

Arrivés à 7h du mat à Trujillo, nous sentons bien que la fatigue s'accumule mais nous choisissons quand même de visiter la ville avant de repartir le soir même à destination de Huaraz (notre dernier stop avant Lima).

Trujillo est une assez grande ville, toujours sur la cote, au style colonial. La grande place des Armes se retrouve sur pas mal de cartes postales, ainsi que l'attraction du coin : les ruines Chan Chan. Alors en bons vieux touristes, on se dit qu'il nous faut visiter la ville et ces fameuses ruines. La ville, facile... on erre dans le centre. Les ruines, plus compliquées... on doit trouver le carrefour où les collectivos passent, puis prendre le bon collectivo dans le bon sens, payer le prix normal et descendre au bon stop, qui se trouve à plusieurs kilomètres de l'entrée du site. Et finalement ce n'était pas si difficile, il faut dire que maintenant nous sommes devenus pros dans l'art d' embêter les passants avec nos questions et que ceux ci nous ont gentillement renseignés.
Et cela valait le coup, puisque nous avons bien apprécié ce qui reste de cet ancien empire chimui. Sur tous les murs, qui sont en adobe, sont dessinés des éléments maritimes pour célébrer et remercier les Dieux de l'Océan (la pêche était l'activité principale). Nous avons également appris que dès la mort du roi/chef les habitants devaient soit mourir pour accompagner leur leader soit partir vivre ailleurs pour qu'un nouveau chef prenne possession des lieux avec sa cour. Bref, c'était bien intéressant.

L'heure du bus arrive assez rapidement. Et après une 2ème mauvaise nuit de sommeil, nous débarquons encore une fois aux aurores!!

Huaraz est plutôt petite donc il nous est assez facile de marcher jusqu'au centre, puis jusqu'à l'auberge de jeunesse que nous avons choisie dans le lonely planet. Très bon choix, nous tombons sur une auberge sympa, style chalet, chaleureuse avec poutres, baies vitrées et cheminée.
Après un bon petit dej (ça faisait longtemps) on saute dans la douche, car ça aussi ça faisait longtemps... (les douches dans les bus, ça n'existe pas encore...) et on se renseigne sur les activités qu'offre le secteur.
On prévoit de rester ici pour les 3 derniers jours qui nous restent avant Lima. Huaraz est une petite ville coincée à 3000m entre deux grosses chaînes de montagnes : la Cordilliere Noire et la Blanche. Il y a énormément de belles choses à voir ici, mais malheureusement le temps va nous manquer!! Nous ne pouvons pas faire le treck Santa Cruz comme prévu (de minimum 4 jours), ni les différents sommets à 6500 ou 7000m d'altitude (et bien sur l'excuse est uniquement le manque de temps... LOL ).
Alors nous optons pour la laguna 69, une lagune aux 7 couleurs perchée à 4800m d'altitude (oui, oui, nous sommes montés aussi haut que le Mont Blanc...). Mais pour arriver au point de départ de la marche de 7h (tout se mérite !!) il nous a fallu pas mal de patience...
Comme d'habitude, nos finances ne nous permettent pas de partir avec une agence ni de prendre un taxi. Donc, quand le réveil sonne à 6h du matin on sait que la journée va être longue! On part à pied retrouver les collectivos qui vont en direction de Yungay où l'on devra changer de véhicule.
Ce qu'il faut savoir sur ces petits collectivos (qui ressemblent à une fourgonette) c'est que : en France on serait une 12aine assis dedans, alors qu'ici officiellement on est 19 assis ET qu'officieusement on était 24, tous entassés les uns sur les autres!! Quelle rigolade (et quelle chance d' être montés dans les premiers et d'avoir eu 2 sièges...) !!
Bon cela dit au bout de 2h nous étions quand même bien contents de sortir pour changer de collectivos. Mais nous avons vite déchanté en voyant que le 2ème chauffeur, coaché par un vieux mafioso, refusait de nous prendre... tout ça pour qu'on paye un taxi!! Grrrrrr!! Ça c'est très énervant !
Bref, on a quand même fini par trouver une autre alternative : un taxi qui devait se rendre au même endroit que nous et qui nous a donc fait payer bien moins cher...(et qui au passage a pris 5 autres locaux chargés comme des mules... vive les grands coffres ouverts!!).
Et nous voici, seuls, à 9h à debuter l'ascension de la montagne où se trouve la lagune.
Wahou !! C'était magnifique et intense!! Passer de 3000 à 4800m en peu de temps et en faisant un effort physique, n'etait pas facile. Mais le souffle court, le mal de tête de Mel et le mal au ventre de Pat, ne nous ont pas empechés de monter tout en haut!
Et le jeu en valait la chandelle... cet endroit est magnifique! Le bleu incroyable de l'eau contraste avec les gris / blancs du glacier et le calme et la sérénité qui émanent de cet endroit en font un réel hâvre de paix.
On aurait aimé y rester plus longtemps après notre pique-nique, mais nous ne nous sommes pas trop attardés, les maux de tête et de ventre s'aggravant.
La descente était beaucoup plus facile et rapide... mais le retour en collectivo était un peu plus ardu qu'à l'aller puisque cette fois ci nous étions loin d'être les premiers dans le véhicule!!! Et petit détail croustillant... alors que Mel essayait de vaincre son mal de cœur, un petit garçon a vomi son biberon aux pieds de Pat ..! Que d'émotions !!

Rentrés à la tombée de la nuit à l'auberge, on se dit qu'on est très contents de finir sur un telle expérience !!

Maintenant place au dernier bus de nuit...

Lima a rimé avec repos cette fois ci... On avait prévu musées et balades, mais Pat, qui pour la 1ère fois du voyage est malade, est cloué au lit (et surtout aux toilettes...). On se limitera alors à un tour en centre ville, à un ciné, quelques parties de jeu, des sessions papotage à notre hôtel avec Annabela, Renata et Milagro et aux retrouvailles avec Rae et Adam (nos anglais d'Australie qui finissent eux aussi leur voyage à Lima).


Toute bonne chose a une fin, notre voyage aussi!!!
On ne compte pas vraiment les 3 jours à Madrid, c'est l'Europe... donc ça n'a rien à voir avec ce qu'on a vécu pendant 330 jours.
C'était une année inoubliable qui nous a beaucoup appris, nous a fait évoluer et nous a émerveillés. On ne regrette rien, on est conquis...

... un des plus beaux moments de notre vie ...

Et merci à vous de nous avoir suivis



.................................................................................................................
Samedi 14 aout 2010


Avec l'espoir de retrouver le soleil, nos sacs sont jetés, à Lima, dans une soute poussiéreuse en direction de l'Équateur. Pas spécialement prévue, cette visite sera furtive compte tenu du temps qui nous reste avant le tant redouté retour..!

15 jours, en tout et pour tout, pour se faire une grossière idée de ce pays réputé pour ses volcans.

Notre petit tour débute par la ville de Guayaquil, qui nous a bien étonnés! Un centre vieillot et crasseux d'un côté de la rue principale et à seulement "2 cuadras" ( le terme géographique préféré d'Amérique du Sud...) des avenues commerçantes à l'Européenne. La dualité est de mise! Le long du fleuve, une promenade de style moderne (en bitum) a été aménagée pour relier le centre ville au nouveau quartier de Santa Anna, situé en haut d'une colline. Ce quartier montre bien à quel point le gouvernement s'efforce de moderniser certains aspects du pays ( que certains aspects... malheureusement ). Hautes en couleurs, les ruelles escarpées de Santa Anna ressemblent au premier coup d'oeil à un petit village de Provence, mais si l'on prend le temps d'examiner tout ça de plus près, on remarque que sur chaque maison fraichement peinte trône fièrement la photo de "la maison avant les travaux"... La différence est grande..! Du coup ce quartier qui était complètement délabré est devenu, en quelques coups de pinceaux, un des quartiers touristiques à ne pas manquer!. Et bien sûr les 20aines de policiers armés jusqu'aux dents qui "sécurisent" le périmètre et la transformation de tous les pas de portes en merceries en tout genre, vont de paire avec ce ravalement de façade.
Bref, une ville intéressante pour débuter ce petit tour Equatorial!

3 jours plus tard, nous débarquons sur ces plages tant attendues.
Bonjour la déception !!!
Au lieu de se prélasser au soleil sur du sable blanc, nous avons à nouveau enfilé le pull et rangé lunettes de soleil et maillots de bain !!
Qui a dit qu'il faisait toujours beau sous l'équateur..?
Balivernes !!
Ciel gris du lever au coucher du soleil, vent sableux et pluies intermittentes... voilà les fameuses plages du mois d'août sous l'équateur!!

Conclusion: changement de Cap, nous partons dans les terres!!

Cela dit, avant d'effectuer ce qui sera notre "traversée de la peur", nous faisons une halte dans le petit port de Puerto Lopez, à la recherche de baleines. Et nous ne rentrerons pas bredouille : ces gigantesques monstres noirs et blancs nous en ont mis plein les yeux!! Saltos avants/arrières, jets d'eau bruyants, remuages de queue, splashs éclaboussants et pour le final : passage latéral à 5 mètres du bateau en nous saluant de la nageoire!!! Un moment magique qui vaut à lui seul le passage de frontière !!

Mais puisque toute bonne chose a une fin, nous avons tout de même du descendre du bateau... Et s'en est suivi une nuit de bus bien mémorable!!

Soit le chauffeur s'est pris pour schumacher sur les pistes andines étroites, soit un match de foot et une bonne biere l'attendaient au café du coin, toujours est-il que le trajet Puerto Lopez- Quito s'est avéré bien moins long que prévu !! L'arrivée très matinale à la gare routière de la capitale en a surpris plus d'un (pour ceux qui ont eu le courage de fermer les yeux et de s'en remettre au destin...). Et se retrouver à 4h du mat perdus dans la banlieue de Quito (ville qui ne jouit pas d'une bonne réputation de jour... alors ne parlons même pas de la nuit) ne nous a pas vraiment fait décompresser!!
Nous avons donc du finir notre nuit sur les bancs de la gare routière, attendant l'ouverture à 7h de leurs transports en commun.

Après cette mise en bouche catastrophique, la visite de la ville s'est plutôt bien déroulée.
Nous avons particulierement aimé le centre historique qui renferme nombre de bâtiments ou places à l'architecture coloniale impressionnante. Et nous avons passé de bonnes soirées dans le quartier Mariscal, un peu de vin (bien que chilien) et une bonne crêpe salée ( non bretonne...) donnent le sourire !

Mais le temps presse alors, après 3 jours de visite, nous voilà de nouveau assis au fond d'un bus "muy economico" avec les locaux. Et même si l'agence annonce un "trajet direct", on sait bien qu'on va s'arrêter une 50aine de fois pour prendre sur la route un nombre incalculable de passagers qui seront voués à rester dans l'allée ( bien souvent avec un coin de fesse sur nos épaules et un bout de sac en toile dans nos cheveux...), que poulets ou autres bêtes vivantes peuvent s'égosiller pendant le trajet, que la salsa risque de retentir dans nos oreilles dès les premiers mètres, que nos narines vont probablement essayer de discerner l'odeur de fromage de celle de crottin ( non, non pas de chèvre...), que les fenêtres ne se fermeront pas en montagne mais qu'elles ne voudront certainement pas s'ouvrir en plein soleil et, pour finir, nous pouvons être surs qu'à chaque croisement ou ralentissement du bus, un défilé de vendeurs ambulants vont nous tenter les papilles gustatives avec leurs empanadas, fruits, sorbets maison ( qui ne fondent pas... on n'en revient toujours pas!!), poulets au riz mis dans des sacs à congélation ( apparemment plus faciles à manger comme ça ) ou jus de fruits exotiques frais...! Bref, les bus locaux de jour sont devenus nos spectacles préférés ( quand le voyage n'excède pas 5h...).
Tout ça risque de bien nous manquer! Rien à voir avec les parisiens en costard-cravate qui tirent la tronche dans le métro !!!

Donc après plusieurs heures de "spectacle", nous atteignons Banos, la ville aux eaux thermales, qui est enfouie au fond d'une cuvette verdoyante. Avec, sur un versant des montagnes, des cascades et une rivière capricieuse et sur l'autre le fameux volcan Tungurahua qui a expulsé ses entrailles il y a tout juste 2 mois, la ville offre de nombreuses options aux aventuriers. Nous, nous choisirons une balade à cheval au pied des cascades et de la rivière et le lendemain une grimpette autonome à 4000m pour admirer le volcan (qui bien sur était caché derrière les nuages... mais qu'on a pu admirer le jour de notre départ).
Et c'est avec des courbatures plein les jambes, mais contents d'avoir tout de même galopé sur des chevaux en bonne santé et d'avoir profité de la splendide vue en altitude, que nous avons traîné nos sacs jusqu'à la petite gare routière.

Et hop, une autre journée intéressante : 4h de bus pour aller à Riobamba puis changement et 6h de bus pour Cuenca... Et mine de rien, rester des heures durant immobiles dans le vacarme, n'est pas très reposant! Mais, bon...

Cuenca nous a fait pensé à la magnifique Sucre de Bolivie, même si on a préféré de loin cette dernière. Considérée comme la ville la plus charmante du pays, nous n'avons été emballés que par sa superbe nouvelle cathédrale aux remarquables dômes bleus et par son Museo Del Banco doté d'une explication éthnographique très intéressante.

Mais, vite ennuyés et voyant l'heure tourner, nous ne restons que 3 jours avant de repartir et de repasser la frontière péruvienne.
Il nous reste encore plusieurs endroits à inspecter au nord du Pérou et nous ne voulons pas non plus rentrer exténués en France (si, si, un long voyage ça fatigue... Ce n'est pas des vacances comme on pourrait le croire...) , alors il est temps de faire nos adieux à l'Équateur.

Nous sommes contents d'avoir pu, un peu, voir à quoi ressemblait ce pays. Et, même s'il ne figurera pas dans notre top ten, rien que les baleines et la balade à cheval valaient le déplacement!!


...….....................................................................................................................................



30 juillet 2010 :

304ème jour de voyage et 28ème jour au Pérou, nous sommes aujourd'hui le 30 Juillet et nous nous trouvons dans la capitale, prèts à partir pour l'Equateur.
Que de belles choses nous avons vues. Ce pays est d'une richesse culturelle incroyable et d'une beauté à tomber. Nous ne nous lassons pas du Pérou... d'ailleurs nous nous y attarderons encore un peu avant de voler pour l'Europe! Ce n'est pas fini !!

Débuté au bord du lac Titicaca, le Pérou nous a d'abord séduits par ses îles. Point de départ : le port de Puno.
Nous sommes partis pendant 2 jours à la découverte de ce lac navigable le plus haut du monde (3800m) et de ses habitants, mais côté péruvien cette fois ci.
Nous avons pu visiter une des 45 îles Uros qui flottent au large des côtes. Ces îles sont faites de 3 mètres de roseaux flottants appelés la Totora qui reposent sur des racines entremelées immergées. La Totora ici sert à tout faire : huttes, lits, mobilier, objets artisanaux vendus aux touristes et elle peut même se manger. Bref, élément indispensable aux habitants d'Uros qui vivent encore selon tout un tas de vieilles coutumes Aymaras. Aujourd'hui environ 2000 personnes habitent toujours sur ces îles et vivent de la pêche, de la vente d'oeufs et poulets et bien sûr du tourisme.
Petite démonstration de la construction d'une ile puis nous sommes remontés à bord de notre bateau pour l'île d'Amantani, située à 4h de Puno où nous avons été accueuillis par les locaux et avons été repartis par famille. Nous, nous séjournerons donc chez Angelica et Carlos, un couple de Péruvien de 50 ans dont les enfants sont partis habiter en ville. Nous aurons l'ancienne chambre des enfants. Ici pas d'eau courante mais une cuvette pour la douche, pas d'électricité mais des bougies ou une lampe à pétrole, pas de wc dans la maison mais un trou au fond du jardin... Nos hôtes sont très sympathiques mais également très habitués de recevoir une fois par semaine des touristes (sur cette ile les touristes qui dorment chez l'habitant aident à arrondir les fins de mois... Tout est très bien organisé par le chef du village avec un roulement des familles...). Il nous faudra donc insister gentillement pour pouvoir aider à faire la popote et partager un peu leur quotidien et les repas. Mais finalement ils ont l'air d'apprécier notre intrusion et la conversation quoique difficile (ils parlent l'Aymara mais très peu l'espagnol.) est très plaisante. Ils finissent par s'intéresser à notre culture et nous posent eux aussi des questions.
Le soir une "fête pour touristes" est organisée au village pour laquelle tout le monde revêt l'habit local et danse les danses traditionnelles. Nous y resterons une petite heure puis nous repartirons car tout ça semble quand même bien faux... et nous voyons Angelica qui lutte pour rester éveillée.
L'île en elle même est jolie. Un ancien temple est perché sur la colline, d'où l'on peut admirer un superbe coucher de soleil sur le lac.
Le lendemain, après nos adieux à nos familles, nous découvrons une autre île, celle de Taquile. Tout aussi belle, nous la traversons à pied ( et ça nous prend bien quelques heures) avant de retourner sur Puno.

Puno en soi n'avait rien de particulier mais à quelques kilomètres se trouvaient les ruines d'un ancien cimetière Aymara/Inca. Ce site appelé Sillustani nous a beaucoup intéressé et le guide de la visite nous a appris les bases de la culture Aymara d' abord puis Queshua (les ancestres des Incas).

Deuxième stop au Pérou: la ville d' Arequipa.
A partir de ce moment nous commencions à ressentir une grosse fatigue... partis depuis 10 mois et ne s'étant pas posés plus de 6 jours au même endroit, les heures de bus et de marche, avec le sac sur le dos, commencaient à peser! Mais heureusement pour nous, nous nous trouvions dans cette ville coloniale vraiment agréable. Alors nous en avons profité pour nous reposer quelques jours tout en visitant le coin. Le "must" était le monastère Santa Catalina, comme une ville colorée à l'intérieur de la ville. Nous n'avons pas pas rencontré une des 30 religieuses qui vivent encore recluses ici mais nous avons pu voir là où elles habitaient, cuisinaient, priaient... avant. Et la particularité de ce monastère fut que pendant des années les sœurs, qui venaient de familles aisées, se faisaient construire et décorer leur maisonnettes dans le monastère! Un monastère de grand luxe!! Maintenant tout est rentré dans l'ordre et les sœurs vivent en communauté et n'ont plus de servantes.

Et, malheureusement pour notre silhouette mais heureusement pour notre moral, nous avons trouvé à Arequipa les meilleurs glaces et desserts mangés depuis très très longtemps !!!

Après une autre nuit de bus, nous étions à Cusco, la cité impériale des Incas! Ville avec également beaucoup de charme, Cusco renferme de nombreuses richesses culturelles : la cathédrale , la compania, l'architecture de la place des Armes, les petites rues piétonnes aux murs Incas quasiment intactes, le temple Qorikancha construit par le 9ème Inca Pachacutec, églises et musées... Bref cette ville est une vraie mine d'or. Elle était au centre de la culture Inca et donc au centre des nombreuses batailles données par les Conquistadores.

Et c'est donc d'ici que nous sommes partis sur les traces des Incas...

Arrivés en haut d'une montagne d'environ 5000m d'altitude, nous avons troqué le bus contre un vélo et un casque. Notre tour de France à nous, au Pérou... 3H de descente , pas un seul plat et encore moins de montée..! Le rêve ... avec en prime des vues spectaculaires sur la vallée et une route tellement étroite et sinueuse par endroit que l'adrenaline était de la partie!!
Une fois dans la vallée nous avons commencé un trecking de 3 jours avec comme but ultime le Machu Pichu!
A raison de 7h de marche par jour, nous avons pu appréhender la culture Inca de plus près et marcher sur leurs traces, littéralement.

Pour notre 3ème nuit nous avons dormi à Aguas Calientes, la ville au pied du Machu Pichu. Et le 4ème jour nous étions debout à 4h30 et faisions 10 min plus tard la queue pour le ticket de bus (pour faire court, nous avons eu des petits problèmes de ticket la veille et avons donc été obligés de prendre le bus, impossible d' y aller à pied et d'esperer être dans les 400ers pour être autorisé à monter le Waina Pichu... Très déçus... Bref...). Et bien sûr il pleuvait des cordes !!
Mais à 6h30, l'instant le plus beau de notre voyage est arrivé !!! Nous avons tous les deux été subjugué par la beauté du site et son ambiance magique! L'impression de vivre au dessus de la terre, dans les nuages, et d'être témoin d'une civilisation perdue incroyable. Chacun sa référence : Pat se croyait dans un épisode de Dragon Ball Z et Mel dans le film Kungfu Panda... Ça vous donne une idée?
Après une visite guidée de 2h très intéressante, nous nous sommes tout simplement assis pour contempler un moment cette merveille et s'imaginer la vie de l'époque. En milieu d'après midi il était temps de redescendre et nous avons pu cette fois ci emprunter le chemin des Incas avec ses plus ou moins 1800 marches... Et comme le disait Pat c'était peut être pas plus mal de ne pas les avoir montées sous la pluie à 4h du mat!!

Le soir même nous prenions le train pour Ollantaytambo (avec 4h de retard... donc l'arrivée a eu lieu à 1h du mat... nous avons eu de la chance que quelqu'un nous entende tambouriner la porte de l'hôtel...). C'était pour nous le début de la Vallée Sacrée : plusieurs villages, aux ruines Incas fascinantes et au charme fou, perdus dans la vallée.

A peine revenus, nous sommes montés dans un bus pour la forêt amazonienne à Puerto Maldonado. Et quel bus... 9h de pistes atroces pendant lesquelles nous avions de grandes chances de tomber dans le ravin vertigineux tellement le chauffeur conduisait vite!! (pour le retour nous avons changé de companie de bus et avons mis 12h par route...) Nous nous demandons encore par où nous sommes passés à l'aller... tous les locaux nous disent que c'est impossible en moins de 10h..! Bref, arrivés du coup à 4h du mat au terminal terrestre de Puerto Maldonado, nous trouvons plus sûr de dormir sur un coin de banc dans la gare et d'attendre le petit jour pour monter dans un tuk-tuk.
Un petit tour dans la ville, qui nous a rappelé des sensations vécues en Asie et quelques heures de sommeil et puis c'était parti pour un trip de 2 jours dans la jungle. Nous avions bien envie de partir pour quelques jours de plus mais l'agence n'avait personne d'autre pour 3 ou 4 jours, alors pour diminuer le coût nous sommes partis avec 3 Sud Africains fort sympathiques pendant 2 jours.
Notre guide, quoique bien sympa, était bien différent de notre guide Johnny du Pantanal... là nous avions le droit de parler tout en marchant, alors ce n'était pas idéal pour surprendre des animaux!! Nous avons tout de même vu bon nombre de Caïmans, tortues, grenouilles fluos, insectes bizarres, fourmis piquantes géantes, oiseaux exotiques, et une chicken tarantule (mortelle) et deux autres tarantules bien grosses... et ne parlons pas du nombre d'arbres gigantesques...

De retour à Cusco, musées et repos avant le énième bus de nuit, pour Ica et son oasis Huacachica. Dès la descente du bus, nous nous sommes crus au Sahara... Tout y était : la chaleur, la poussière, des dûnes à perte de vue et ce trou d'eau au beau milieu de nulle part... Alors évidemment nous avons rapidement, et avec le sourire, laissé pantalons, manches longues et chaussures (contre tongues, T shirts et shorts) pour aller grimper la plus haute dune et avoir une vue spectaculaire sur, d'un côté, l'oasis et de l'autre côté sur le désert de sable. Et nous avons bien laissé quelques gouttes de sueur dans le processus!! Nous qui étions très contents de ne plus être en altitude, nous nous retrouvions encore à grimper pendant 45min.
Le lendemain nous décidions de reprendre la route car, même si cet endroit est joli, il n'y a pas grand chose à y faire...
Nous avons donc pris un billet direction Lima, la capitale....
Cela faisait une éternité que nous n'avions pas gouté au plaisir d'une grande ville avec ses magasins, ses restaurants et ses bars.... Ce que nous avions en revanche perdu, c'etait le soleil... Un épais nuage gris et grisant flotte toujours sur Lima pendant la saison hivernale et pas un seul rayon de soleil n'est capable de le traverser. Nous avons donc choisi de forcer le destin et de partir à la recherche des plages et du soleil en Equateur! Nous pensons visiter le vieux centre de Lima et ses musées, ainsi que le nord du Pérou, sur notre chemin du retour. D'autant plus que nous nous sommes fixés un rendez-vous avec trois femmes péruviennes que nous avons rencontrées au ciné la première nuit et avec qui nous avons déjà passé une bonne soirée hier.

Suite au prochain épisode.


...................................................................................


Lundi 26 juillet :

C'est la larme à l œil que nous avons quitté la Bolivie il y a maintenant 3 semaines... Quel beau pays!!

Nous étions entrés sur le sol bolivien en prenant part à un tour organisé de 3 jours partant de San Pédro De Atacama. Nous avions pourtant essayé de trouver une solution pour passer la frontière par nos propres moyens mais apparemment le Salar d' Uyuni et le désert d' Atacama étaient impossibles à faire seuls. Et nous avons bien compris pourquoi assez rapidement : pour arriver au magnifique Salar il nous a fallu faire trois jours de Jeep en plein désert de cailloux et, bien sûr, les pistes se dédoublaient et se recoupaient sans aucune indication!!! Seules les grosses jeeps pilotées par des locaux passaient !

Comme on nous l'avait dit ce trip était très très moyen en matière d' explications, d'activités ( à 14h nous étions déjà arrivés là où nous devions dormir et rien à faire dans ce froid glacial ), de confort ( auberge de jeunesse pourrie, voiture bondée et un gros passage à plus de 5000m d altitude qui donne mal à la tête et empèche de bien respirer) et de chaleur...!!
Mais si nous mettons ces inconvénients de coté, les paysages à voir étaient chouettes!! Des petits lacs de différentes couleurs avec leurs habitants les flamants roses, un désert de grosses pierres sculptées par le vent, à l'horizon des volcans culminant à 6000m, des vigognes et des lamas à gogo et des deserts de sel... Et parmi tout ça, c'est le Salar d' Uyuni qui nous a le plus fasciné : du sel sur un profondeur de 9 mètres et une étendue de plus de 12500km²... le plus grand du monde... Imaginez l'immensité et la luminosité!! Il était aussi très facile de faire des photos marrantes en jouant sur la pronfondeur.
Arrivés à Uyuni, notre première ville Bolivienne, nous avons été agréablement surpris de retrouver cette atmosphère chaotique , perdue depuis la fin de l'Asie! Nous avons croisé des dizaines de chiens errants dans les rues, des hommes portant tout et n'importe quoi sur leur dos, des enfants jouant dans la poussière et des femmes en habits traditionnels vendant nourriture- vêtements-gadgets en tout genre-tickets de bus sur le trottoir... Nous avons alors compris que la Bolivie allait être plus dépaysante et authentique que l'Argentine et le Chili. Chouette !!
Après une nuit bien froide ( et oui, pas de chauffage électrique... ) nous nous étions aventurés jusqu'à la "gare routière" pour prendre un bus local direction Potosi.
Le trajet fut bien chaotique, pas de bitume mais beaucoup de virages secs avec le précipice à quelques mètres... Nous sommes allés dans les montagnes et sommes arrivés à 3800m d'altitude. Première consigne pour la ville de Potosi : se déplacer doucement !!
Cette ville fut un vrai coup de cœur. Souvent considérée trop sale pour être jolie, nous avons été conquis par son identité 100% bolivienne! Dépaysement assuré pour ceux qui osent s'éloigner du centre ville quelque peu touristique. Dès notre arrivée nous avons refusé les taxis qui attendaient les touristes à la sortie du bus pour leur faire payer une course au prix cher, et avons préféré grimper tranquillement les rues animées qui menaient au centre. Maisons coloniales, couvents colorés et places carrées datant des Conquistadors se mélangeaient parfaitement au style Bolivien plus épuré. L'animation battait son plein puisque c' était la période de célébration de l'Inti ( roi soleil ) et du nouvel an Queshua. Nous avons donc pris part à cette ambiance festive et avons même retrouvé nos amis français, ceux qui avaient partagé notre voiture de loc à Salta, autour de la bière locale.
A table nous leur racontions notre récente expérience : la visite des mines de l' Enfer. Potosi est en effet connue pour ses mines qui avaient autrefois fait la fierté des Incas puis la richesse de l'Espagne et qui de nos jours emploient toujours 2000 hommes. L'or étant épuisé, il reste désormais dans la montagne appelée "rico" riche, une toute petite quantité d'argent, du zinc et du plomb. Nous avions pendant deux jours hésité avant de signer la décharge de mort à notre agence... Patrick étant claustrophobe sur les bords et Mel étant certainement un peu asmathique, ça ne faisait pas de nous les meilleurs candidats pour reussir la descente accroupie des 70 mètres sous terre dans le noir, la poussière et les gaz..!! Mais puisque nous savions que cette visite allait être l'expérience de notre vie, et que c'était bizarrement la meilleure façon d'aider les mineurs, nous avons pris notre courage à deux mains et très inquiets nous avons suivi notre guide jusqu'au marché des mineurs, notre première étape. Explications sur l'histoire de cette montagne et sur la vie des mineurs qui travaillent maintenant en coopérations et qui doivent acheter leur matériel (pioche, lampe, dynamite...), nous avons acheté quelques petits présents (boissons fraiches ou dynamite ou feuilles de coca) pour ces hommes que nous étions sur le point de croiser. La 2ème étape fut la visite trés intéressante d'une raffinerie. Et l'ultime stop : la mine... Équipés de la tête aux pieds, nous avancions vers une entrée de la mine où la première consigne fut de se coller aux parois si un charriot de 2 tonnes arrivait à toute vitesse! Et quelqu'un a posé alors la question :" qu'est ce qu'on fait si il n'y a pas assez de place entre la paroi et les rails ? " le guide lui a répondu :" tu cours vite devant le charriot jusqu'à ce que tu trouves assez de place." A ce moment là nous nous sommes regardés, très inquiets, mais il était trop tard pour faire marche arrière et notre guide a essayé de rassurer ses troupes en disant qu' on pouvait sortir si ça n'allait pas... C était un ancien mineur, il connaissait donc toutes les issues.
Allez, c'est parti !!
Nous avons commencé debout, l'odeur de souffre est arrivée très vite mais restait supportable au début. Petit arrêt devant Tio, le Dieu des mineurs, à qui ils offrent feuilles de coca, cigarettes et gouttes d'alcool à 90 degrés (ce qu'ils boivent pour tenir le coup) puis nous nous sommes enfoncés un peu plus loin. Il fallait au fur et à mesure se baisser un peu plus (quel bonheur d'être petite... la grande Suéduoise devant mel se galérait avec ses grandes jambes..) et la poussière commençait à être plus gênante. Nous sommes arrivés à un petit trou, sans croiser de chariot, et là nous avons appris que nous devions passer dans ce minuscule couloir pour passer au 2ème niveau... alors tout le monde à 4 pattes, la tension montait et le processus d'auto persuasion dans nos têtes débutait " tout va bien, tout va bien!!". Quelques dizaines de mètres plus bas nous avons du réitérer la procédure mais cette fois plus longtemps. Arrivés au 3ème niveau, à 50m sous terre, nous avons rencontré un mineur de 24 ans qui en était à sa 10eme année de travail, et qui fut apparemment assez content de recevoir des boissons fraiches... il faut dire qu'il commençait à faire très chaud! Au bout d'une heure là dessous à marcher nous nous demandions jusqu'où allons nous descendre... Rapidement nous obtenions une réponse puisque nous arrivions à un trou plein de poussière de plusieurs mètres de haut et nous voyions alors le guide descendre... Ohlala il va falloir passer par là !! Pas de panique " tout va bien, tout va bien "... mais la respiration était tout de même devenue difficile et la gorge commençait à bien gratter!! Allez, dans le trou !! Pas facile facile car bien sur il n' y avait rien pour s'accrocher, pas de marche ni de rampe, il fallait se débrouiller comme on pouvait... " Et voici le 4ème niveau, vous êtes à 70mètres sous terre, là où les mineurs travaillent"... Et nous avons effectivement pu voir ces hommes ( tous avec les feuilles de coca coincées dans la bouche) au travail, entendre des explosions de dynamites et un chariot passer dans une galerie voisine. Ici il faisait très chaud, très moite et il était impossible de respirer sans avaler de la poussière...
Bref nous étions dans l'enfer des mines..!!
Comment ces hommes (pour eux on est un homme à 14 ans, avant on est un enfant) et ces enfants ( en 2002 il n' y avait plus que 300 enfants de moins de 14 ans recensés mineurs... une belle avancée, selon notre guide, qu'ils doivent à diverses associations) font- ils pour travailler jusqu'à parfois 24h d'affilées dans de telles conditions... Cela nous dépassait!! Et nous n'arrivions pas non plus à comprendre que ce métier est l'un des meilleurs!! On est mineur de père en fils et c'est une telle fierté d'être mineur que jamais un enfant refuse de prendre la succession... Ces hommes sont considérés riches en gagnant l'équivalent de 5€ par jour... alors, même si la vie leur est souvent prise à 45 ans, les jeunes refusent souvent l'aide des associations qui veulent leur trouver un autre travail.

Toutes ces informations données par cet ancien mineur semblaient parfois en contradiction avec le regard fatigué et certainement aussi énervé de certains jeunes croisés à toute vitesse. Certes ils apprécient les cadeaux des touristes et le pourcentage soit disant reversé de nos tickets (si c est vrai...) mais nous nous demandons quand même si exploiter touristiquement cette horreur est vraiment bénéfique... Alors on nous dit qu'avec ou sans nous il y aurait de toutes façons des mineurs à Potosi, mais bon.... nous ressortons très perturbés par ce que nous venons de voir!
Au bout d'une heure trente il était temps de remonter... Ce fut la partie la plus dure pour Mel qui a eu beaucoup de mal à escalader le chemin dans l'autre sens et à respirer en même temps, mais nous avons enfin vu le jour après 2 h d'enfer...
L'expérience de notre vie, mine de rien !!!

Le lendemain nous étions de nouveau sur la route, dans un bus très correct cette fois ci. Au bout de 5h la sublime ville coloniale de Sucre est apparue. Rien à voir avec Potosi, Sucre a un centre ville à la fois moderne et historique, datant de l'époque des Conquêtes Espagnoles.
Ici nous avons profité de la vie nocturne bolivienne puisque le premier soir nous sommes tombés devant un spectacle de danses et de chants organisé par des jeunes lycéens et étudiants et que le deuxième soir nous fêtions dignement la naissance de la petite Lola de Mérié en goutant les boissons locales et en dansant la salsa en boite de nuit.
Les journées étaient consacrées à la visite de la ville et de ses différents monuments.

Et le dimanche arrivant, nous nous sommes organisés un départ en bus pour Tarabuco afin de profiter de l'un des plus beaux marchés d'Amérique du Sud. Nous avons adoré cette journée haute en couleur et en avons fait notre journée shopping... Ce n'était pas les soldes mais presque vu le talent qu'a Pat à négocier !! On a fait de bonnes affaires !! :-)

Puis est venu le temps de découvrir la capitale : La Paz. Ce qui est extraordinaire pour cette grande ville c'est sa situation... elle est posée sur le flanc de la montagne. En l'admirant d'en haut nous avions l'impression qu'elle allait s'écrouler jusqu'en bas de la vallée. Ici les gens pauvres vivent en haut et les gens riches en bas, il faut dire aussi qu'elle s'étend de 3200 à 4000m d'altitude... Ce qui voulait dire que les nuits chaudes n'étaient toujours pas au programme!!
Mais nous avons tout de même bien profité de la ville les journées. A se promener dans tous les quartiers, à errer dans les divers marchés et à manger le premier bon plat depuis bien longtemps, nous en avions oublié la visite des musées. Plusieurs musées étaient inscrits dans notre liste mais sans trop savoir pourquoi ni comment, nous les avons zappés..! Tant pis!
Autre changement, nous avions à la base prévu de passer quelques jours dans le nord ouest du pays, entre autre pour admirer la forêt amazonienne, mais cela n'a pas pu se faire. Il aurait fallu pour cela emprunter en bus 2 étages la route qualifiée officiellement la plus dangereuse du monde (à raison de 2 bus, sans survivant, tombés dans le ravin par mois) qui est interdite aux véhicules... Nous nous sommes donc dit que la forêt amazonienne serait péruvienne et non bolivienne.

Et la dernière étape de ce voyage en Bolivie fut le lac titicaca et ses îles. La ville de copacabana qui borde le lac n'a rien d'exceptionnel sinon qu'elle est le point de départ pour l' île du Soleil. Par contre l' île, elle, est magnifique et le lac d'une couleur incroyable. Avec la vue lointaine sur la Cordillère Royale des Andes Boliviennes, nous avons traversé à pied ses 18 kms de longueurs, en passant par deux sites Incas.
Bref une très belle façon de quitter ce pays qui nous a vraiment fascinés!


Vendredi 18 Juin 2010




Après 32 jours passés en Argentine et 20 jours au Chili, nous faisons nos adieux a ces deux beaux pays. Nous sommes momentanément ruinés... Alors avec hate nous passons la frontière bolivienne espérant pouvoir coller à notre budget d' Amérique du sud en restant un peu dans ce pays moins développé!! Mais il faut dire que le jeu en valait la chandelle, car nous avons réellement vu de belles choses dans ce coin de l Amérique!

Revenons d' abord sur Bariloche, en Argentine, qui fut notre destination après El Calafate. Petite ville située au milieu de la région des lacs, Bariloche n a rien a envier à nos stations de ski. Panoramas incroyables, montagnes enneigées, lacs miroirs et chalets au style patagonien, cet endroit a beaucoup de charme. Et malgré les trombes d' eau, nous avons pu apprécier ses deux grandes spécialités : les énormes chiens St Bernard ( mais attention: caresses, photos ou léchouilles se payent..) et le bon chocolat ! Nous avons, en plus de tout ça, rencontré une bande de joyeux lurons dans notre auberge de jeunesse très cosy et avons bien fait la fête pendant 4 jours.Ensuite nous sommes repassés voir nos douaniers préfères en franchissant pour la 4ème fois la frontière Chilienne... ( super... encore des tampons sur nos passeports !! ) et sommes arrivés à Pucon après une journée de bus à travers la région des lacs. Nous avons bien sur déposé nos bagages dans une maison familiale chilienne sous la pluie... car dans cette region les nuages venant de l océan sont stoppés par la Cordiliere des Andes et déversent toute leur pluie sur ces pauvres chiliens... Pas trop de chance quand même!
Dans le même style que Bariloche mais en beaucoup plus petit, Pucon est connue pour ses montagnes et surtout pour son volcan Villarica en activité... notre but en venant ici étant de l escalader afin d' y voir son cratère plein de lave. Cependant le temps n était pas du tout clement (hahaha..) et les differents guides que nous sommes allés voir nous disaient que vu les prévisions météorologiques, il serait dangereux d escalader le volcan le lendemain... Déçus d' avoir fait des kilomètres pour rien, nous nous préparons à remettre nos énormes sacs sur le dos direction Mendoza, quand au dernier moment nous apprenons qu une eventuelle éclaircie pourrait arriver... Effectivement à 6 h du matin le lendemain nous avons le feu vert! Seulement Melanie, qui ne rajeunit pas mine de rien, fatiguée ( entre les nuits passées dans les bus, ou sur le dance floor et les reveils avoisinant souvent les 6 ou 7 h du mat... difficile de récupérer le sommeil perdu...) et un peu malade décide de rester au lit, d' autant plus que cette escalade avec chaussures à crampons, piolet, etc n a pas l air de tout repos! Patrick courageux et motivé réussit à se sortir du lit alors que dehors le froid et le brouillard dominent. Finalement ce sera une journée magnifique avec un grand soleil et Pat pourra montrer ses talents d' alpiniste. Et même si les guides n ont pas autorisé l ascension complète du volcan car le sommet était trop glacé et que par conséquent il n a pas pu voir le cratère comme Mat ( ahhh chanceux ce Mat ), il est revenu enchanté. Il faut dire que la descente du volcan sur les fesses lui a beaucoup plu !!
Et puisque l on ne s arrête pas, le soir même nous revoilà dans un bus direction Santiago puis Mendoza. Cette 5eme traversée de la frontière était magique!! Les paysages étaient magnifiques, nous avons traversé la Cordiliere des Andes avec ses pics enneigés , nous avons vu l Aconcagua qui culmine à plus de 6000m d' altitude et sommes ensuite passés au milieu d' une vallée lunaire aux couleurs rosées.
La visite de Mendoza s est faite assez vite, ses places et rues piétonnes étant assez petites. Mais la visite de ses caves le lendemain nous a pris un peu plus de temps ! Nous avons visité deux bodegas à Maipu ainsi qu une fabrication artisanale d huile d' olive et une de liqueurs ( ici l absinthe est en vente libre , nous y avons donc trempé nos lèvres). Pour les vins, notre avis étant que le Malbec n est pas mauvais mais le Torrontes pas terrible et que leur vin " vieux" n a pas plus de 4 ans d age!! Bref, nous attendrons le retour en France pour deguster du bon vin dans la cave de Bernard... :-)
De retour à Mendoza, nous avons repris un bus de nuit pour Salta, surnommée " la sophistiquée". Et effectivement les magasins, bars et restaurants , même si nous ne les avons pas testés ( budget serré oblige !) avaient l air bien plus européens qu argentins. Le centre ville renferme quelques trésors comme de somptueuses églises colorées, de superbes orangers et un musée archéologique cachant la momie d' une fillette Indienne de 15 ans sacrifiée il y a bien longtemps pour les Dieux des Andes.
Mais le "must" de cette région ne se trouve pas dans les villes mais dans la campagne environnante. C est pour cela que nous décidons de louer une voiture pendant 5 jours afin de visiter le coin. Et quel coin !!!! En un peu plus de 1000kms nous avons exploré dans le détail le Nord Ouest Andin. De Salta à Cafayate en passant par le petit village traditionnel de Cachi nous avons pu admirer la Vallée de Calchaquies avec ses pics de terre rouge et rose sculptés par le vent ainsi que le Parc National Los Cadrones avec ses cactus et ses paysages mexicains. De Cafayate à Salta en passant par l autre route, nous avons été émerveillés par la somptueuse Quebrada de Cafayate, un canyon aux milles couleurs qui s étale sur 70 kilomètres et qui renferme des rochers vieux de 90millions d' années... De passage à Salta, avant de partir pour le nord, nous faisons la connaissance de Maud et Didier un couple de Bretons qui montent à bord de notre voiture pour partager cette aventure avec nous. Nous grimpons donc dans la montagne via d étroites routes sinueuses où chèvres, chevaux, vaches et ânes sont rois et décident de squatter le bitum! La prudence au volant est de mise !! Au nord de Jujuy (que nous contournons vu sa mauvaise réputation) nous traversons la Vallée des Peintres qui ressemble à un décor de cinéma tellement les couleurs des montagnes sont surréelles et arrivons à Humahuaca, village perdu au milieu des montagnes arides. Après une soirée vin rouge et picada ( = tapas) et une nuit assez froide malgré le poêle à nos pieds, nous nous réveillons sous le soleil, prêts à faire 53kms (aller) sur un chemin caillouteux et sinueux pour atteindre le village complètement perdu et isolé d' Iruya. Quelle expédition!!! Heureusement que les montagnes sont encore une fois magnifiques! Arrivés sains et saufs nous savourons cette atmosphère particulière qui se dégage de cet endroit magique. Pas de touriste, pas de modernité, pas de bitum mais beaucoup d ânes, de chevaux et d enfants la goutte au nez, nous errons dans les ruelles poussiereuses d' Iruya sous un soleil de plomb. Tout semble être au ralenti. Nous sommes heureux!!Les 53 kms de cailloux sont un peu moins agréables au retour car nous crevons ... et même si l expérience est assez marrante, la future note très salée qui nous attend à l agence nous fait moins sourire !! Mais profitons des merveilles qu il nous reste à voir dans le coin et allons à Tilcara, un autre petit village un peu plus chic ( accès à une vraie route... Oui oui ..) qui mise sur le côté très artistique de ses auberges de jeunesse et restaurants. Et après une nuit encore plus froide, pas de poêle ce coup ci dans le dortoir de 8, nous entamons notre dernière journée avec une vue superbe sur la Montagne aux Sept Couleurs de Pumamarca avant de revenir à Salta et de pleurer en voyant le prix de la réparation de la roue !!! Espérons que l assurance marche !Nous pouvons dire que les paysages incroyables vus pendant ces 5 derniers jours font partie des plus beaux paysages vus depuis le début de notre voyage!! Entre la Patagonie avec le parc national de la Terre de Feu et le Nord Ouest Andin, les Argentins peuvent etre très fiers de leurs pays ! Tout ceci ajouté à une culture joviale et une sympathie débordante, ce pays vaut vraiment le détour !!
Cependant il est temps pour nous de quitter l Argentine et de retourner encore une fois au Chili ( la dernière fois ce coup ci !!) pour aller au village bien connu de San Pedro de Atacama qui se trouve au milieu du désert d' Atacama. On y accède bien sur après une bonne journée de 10h de bus. Et bien que les paysages soient jolis, la fatigue accumulée par les trajets en bus se fait sentir... Donc une fois arrives à San Pedro nous parcourons le centre avec nos gros sacs sur le dos, comparons les prix, trouvons une auberge de jeunesse mignonne pas trop chère, mangeons des pâtes et allons nous coucher à 20.30... Ce ne sera que le lendemain que nous prendrons plaisir à errer dans les 2 ruelles du village. San Pedro a beaucoup de charme mais ce village a été construit de toutes pieces pour les touristes! Tout y est : les activités sportives ( escalade sur volcan, VTT, surf sur dunes ) les superbes paysages ( dunes, désert plat, montagnes sculptées par le vent, salines et geysers) , les magasins de faux produits locaux et les restaurants hors de prix avec leurs hotels... et bien sur les dizaines de racoleurs dans la rue!! Mais bon, situé au milieu d un désert aride il fallait bien le construire cet endroit! Nous on se contentera d' une visite des geysers les plus hauts du monde et d' une virée dans la vallée de la Mort et la vallée de la Lune avec la descente en snowboard des dunes.

Ce soir nous disons donc au revoir au Chili, après 20 jours de découverte et 5 passages à la frontière.

Nous débutons la Bolivie par un trip de trois jours dans le désert de l'Altiplano et les Salars de Uyuni. Et puisque nous n'aurons même pas de douche, nous sommes surs de ne pas avoir accès à interne, nous souhaitons donc en avance une joyeuse fête des pères à nos papas chéris qu on aime fort!!
Vive Nanard le Saint et Xavier le Ricain !!
Dimanche 30 Mai 2010




Bonne fete a nos mamans !!





La Patagonie nous a en effet fait vivre de tres bons moments. Alors que nous la quittons cet apres midi, revenons sur ces quelques jours en harmonie avec la Nature.





Si vous voulez vous sentir perdu au milieu de montagnes, lacs, champs et fleuves... alors sautez dans un avion pour la Patagonie, qu elle soit chilienne ou argentine. Ici la nature est Reine et rythme la vie des habitants.





Apres notre marche dans le parc national de la Terre de Feu, nous sommes alles faire un tour en bateau sur le canal du Beagle (qui est relie au Pacifique par le Canal Darwin). Lors de cette petite balade nous avons approche des cormorans de Magellan et des lions de mer qui se doraient au soleil ou s amusaient a sauter dans les vaguelettes faites par notre bateau. La vue de la mer est tout aussi impressionnante que de la terre. Les montagnes qui s elevent juste au dessus d Ushuaia se refletent parfaitement dans l eau et c est magnifique. Nous avons egalement amarre le bateau au pied d une petite ile qui porte les vestiges de la civilisation du peuple Yamana. Nous avons appris que le nom de "Terre de Feu" avait ete donne suite aux coutumes des Yamanas. Ces hommes vivaient nus (et nous pouvons vous dire qu il fait tres tres froid ici...) et faisaient donc des feux en permanence pour se rechauffer. Sur ce bout d ile nous avons pu avoir une vue incroyable sur toute la baie et le port d Ushuaia et nous avons pu faire connaissance avec le fameux buisson Calafate, qui a des baies soit disant magiques (elles vous font revenir en Patagonie)!! Un petit tour vers le phare d Ushuaia, qui fonctionne encore et qui reste un symbole tres important pour ses habitants et nous sommes revenus sur la terre ferme. Sur ce bateau nous avons rencontre deux jeunes suisses sympas, Marco et florien, en balade pour quelques mois et nous risquons de les recroiser.

Le lendemain on quittait tristement la Terre de Feu pour aller a Puerto Natales, cote chili.
Il faut savoir qu a Ushuaia nous avons eu l impression de vivre au beau milieu d un livre d Histoire... le Cap Horn n est qu a quelques kilometres, nous sommes passes par le detroit de Magellan, le nom de Darwin revient sans cesse... Tout ce qui parait si loin des salles de classe devient si proche d ici!!
Donc nous continuons notre route vers le nord, en passant la frontiere Chilienne-Argentine toutes les semaines. Nous sommes desormais des pros de la douane !!
A Puerto Natales nous suivons les bons conseils d un couple de voyageurs rencontre a Ushuaia et nous nous installons dans une auberge toute en bois tres sympathique. Il s agit en fait de la maison d un vieux couple de Chiliens extremements serviables, on s y sent un peu comme chez nous et ca fait du bien! Apres de longues discussions avec l homme de la maison, nous nous decidons a faire la randonnee de 4 jours 3 nuits dans le celebre parc national Torres Del paine. Cette decision est difficile a prendre puisque les temperatures frolent desormais les -5 degres la nuit et que les refuges sont fermes... Oui, Oui, vous avez bien compris... cela veut dire 3 nuits en tente dans les montagnes, seuls au milieu de nulle part! On passe donc la journee a acheter des chaussettes, chaussures adequates (merci Mat pour le gortex...) et a louer tente, duvets -15, pantalon de ski, etc. Le reveil sonne a 6h, c est parti, on va peiner pendant 4 jours!
Effectivement les jambes, le dos, les pieds (merci au gars pollon pour ses precieux conseils) ont ete malmenes, a vue de nez on avait environ 20 kilos chacun sur le dos. Les nuits ont ete froides, meme si a deux reprises nous avons eu de bonnes surprises, car la premiere nuit nous avons pu dormir dans la cuisine d ete d un camping et la deuxieme nuit nous avons gentillement ete accueillis par des charpentiers dans une maison en construction. Nous ne pouvons pas imaginer ce que cela aurait donne en tente car il faisait deja tres froid entre 4 murs non chauffes! Autre bonne surprise : le temps! Hormi une journee pluvieuse, neigeuse et nuageuse, nous avons eu un beau ciel bleu avec quelques rayons de soleil; et lorsque l on marche 5 a 7 heures par jour, c est tres important !
Mais le but de cette rando etait avant tout de se retrouver reellement perdus au beau milieu de la Nature... mission accomplie !! Nous n avons croise qu un petite dizaine de personnes, il y a peu de fous qui font la rando a cette epoque de l annee, nous a t on dit !! Les paysages etaient incroyables, les couleurs tres changeantes et l air extremement vivifiant.


Bref nous avons apprecie ces 4 jours mais etions egalement tres contents de revenir a Puerto Natales dans le chalet bien douillet, d autant plus qu a notre retour nous avons eu la surprise de voir dans le couloir notre ami voyageur Mat avec Marco et Florian... Que le monde est petit !!! Comme vous pouvez l imaginer, nous nous sommes prepares un bon petit repas bien chaud accompagne d une bonne bouteille de vin chilien pour feter notre exploit!!


Et puisque le voyage continue, le lendemain a 7h du mat on etait dans le bus pour aller a El Calafate, en Argentine (ou nous sommes actuellement). 6 heures sur un chemin de terre a traverser le neant. Cette Patagonie est vraiment un endroit a part!

El Calafate est connu pour son glacier Perito Moreno, un des seuls glaciers qui avance encore. Mais meme si notre venue ici n etait motivee que par ce glacier, nous nous sommes pris une journee de repos et n avons rien fait du matin au soir ! Ca faisait longtemps mine de rien!!! Le depart a 7h30 pour ce fameux glacier a donc ete repousse d une journee... une erreur certainement car le lendemain le temps etait a la neige et au brouilard et meme si nous avons pu apprecier l immensite de ce bloc de glace, la visibilite etait tres mauvaise.

Et la, on se prepare pour nos 28 heures de bus qui vont nous emmener a Bariloche. On quitte la Patagonie en faisant un gros detour (regardez sur une carte, c est assez marrant ...) : nous sommes a El Calafate et pour aller a Bariloche qui est au nord ouest, nous devons passer par ...Rio Galleros, au Sud Est !!!!! car la route 40 qui longe la frontiere chilienne est un chemin de terre et est ferme l hiver. Il faut donc emprunter la route 3 qui ne se prend que de Rio Galleros et longe la cote Est!! Pas mal !!

Allez ! Bonne route !!


............................................................................................................



Mercredi 19 Mai 2010





Ahhh!! L Argentine... on n est pas pres de la quitter !





Nous avons fait la liaison Bresil - Argentine de la facon la plus spectaculaire possible : en s emerveillant devant les fameuses chutes d Iguazu ! Cote Bresilien ou Argentin, nous avons ete conquis a 100%, meme si notre petite preference penche du cote Bresilien. Pour les Argentins il s agit plus de dizaines de vues splendides de toutes les chutes une par une tandis que pour les Bresiliens des vues panoramiques donnant une meilleure idee de l immensite du site. Longue promenade au dessus des chutes contre un point de vue frontal a couper le souffle se terminant par une "baignade" au pied des Gorges du Diable... A chacun sa preference !!Et pour couronner le tout la petite ville Argentine de Puerto de Iguazu est charmante et reposante. Bref ,vous le comprenez, nous avons adore!!





En chemin pour Buenos Aires, nous decidons de faire une halte a Posadas, une ville sans trop d interet ( et oui... nous ne faisons pas tout le temps les meilleurs choix ...) pour aller visiter le site archeologique du village voisin ou nous avons pu errer dans les ruines d une ancienne "Mission de Jesuites" (en espagnol : Missiones de Jesuites ...). Un peu d histoire ne nous fait pas de mal! Cependant le spectacle affligeant de 4 ou 5 petits morveux de 12 ans qui s amusaient a donner des coups de pieds et a embeter n importe quel passant sur la place pricipale de Posadas le soir de notre arrivee, nous a fait quelque peu regretter cet arret culturel, mais bon !





Etape suivante apres quelques 15h de bus, la magnifique Buenos Aires. Nous n avons pas tout de suite trouve ou dormir ( le lonely planet de 2008 n est vraiment plus au gout du jour ! Toutes les auberges indiquees n existaient plus...), mais le jeu en valait la chandelle puisque nous sommes finalement tombes sur une auberge de jeunesse toute neuve et tres bien entretenue par un personnel jeune et incroyablement serviable. Tout ca bien situe dans le vieux et authentique quartier de San Telmo, le bonheur! Nous avons fait la connaissance d Aziza une jeune routarde de l age de nos parents qui a passe ses derniers jours de voyage avec nous. La visite de la ville s est faite en plusieurs jours. Que ce soit San Telmo, Palermo, Retiro, La Boca, el Centro... tout etait top !





Ce qui pour nous caracterise cette ville :





La Feria de los Mataderos qui, le dimanche, reunit brocanteurs, flaneurs argentins et danceurs en costume.





Les "pauses Mate" qui consitent a savourer quelques gorgees d un the tres amer a n importe quel endroit et n importe quelle heure de la journee. Nous avons bien sur essaye cette coutume extremement repandue mais nous y preferons le the british... qui sent moins le bois et plus le the! Il faut dire que ce Mate se boit dans un petit recipient bien particulier qui est fait rn bois...





Le tres respecte repas du weekend qui apparement est souvent un "asado" ( barbec ) des qu un rayon de soleil pointe son nez. Et ici quand on parle de barbec on ne pense pas petit !! Pour ca il faut des immenses grilles, des kilos de viande de boeuf extremement tendre et des papas argentins specialises dans la cuisson... et pour nous il nous faut un dictionnaire assez precis pour avoir la description de toutes les differentes parties d une vache pour pouvoir commander...





Bien sur le tango... qui se danse partout : dans la rue, dans les bars, dans les restaurants, dans les salles de spectacle ! Alors on a bien sur pris un petit cours, mais notre niveau ne s est pas soudainement ameliore... dommage !!





Et la gentillesse des Argentins qui essayent tant bien que mal de comprendre l espagnol de Pat... Pas facile facile, mais ils restent patients et gardent le sourire !! :)





C est avec une impatience non dissimulee, que nous esperons pouvoir bientot aller dans une estancia ( un ranch) ou les gauchos chevauchent leur monture pour guider leur troupeau. Parce que malheureusement notre tentative a San Antonio de Ereco ne fut pas positive puisque pendant le saison touristique basse les shows se font rares... Mais ce n est que partie remise !!





A ce moment la, un petit tour eu Uruguay s est improvise. Suivant les conseils des locaux qui nous disaient tous qu a cette saison peu de choses etaient ouvertes sur la cote ouest, nous nous sommes donc diriges vers la capitale Montevideo et la ville historique de Colonia del Sacramento. Cette derniere etait somptueuse avec ses rues pavees, ses maisons colorees, sa forteresse et ses ruines. C est egalement a cet endroit que nous avons realise que nous etions en Automne et que les feuilles oranges bruissaient sous nos pieds. Quant a Montevideo, petite capitale ( d un autre cote le pays ne compte que 3.5 millions d habitants alors ...) dans laquelle il est assez facile de se promener. Le marche dans le quartier du port nous a beaucoup plu et les petites rues pietonnes toutes en travaux promettent un centre encore plus joli.





Retour en Argentine, a la capitale pour quelques jours avant de prendre un avion pour atterrir a Ushuaia. Et la, ... quel bonheur intense !! Des la sortie de l avion nous avons senti cette brise qui fouette le visage et glace les poumons... Nous sommes desormais comme vous : dans des temperatures d hiver !! :) Notre 1ere impression a ete fantastique. Nous qui venons de passer plusieurs semaines dans des villes, la vision de cette nature dominant la petite ville d Ushuaia (qui reste certainement bien trop grande pour un si joli coin, mais bon...c est de notre faute a nous aussi, touristes !) nous a conquise. Pour notre premiere journee en Patagonie du sud, nous sommes alles faire une rando, (pendant 5 heures quand meme...nous sommes epuises ce soir ...lol ) dans le parc national de la Terre De Feu. Magnifique, somptueux, grandiose, a couper le souffle, bref nous ne pouvons pas nous arreter de vanter cet endroit. Nous n avons croise que des phoques, des oiseaux, des lapins mais aucun etre humain, et ca fait du bien un peu! Nous etions perdus dans cette nature incroyable. C etait vraiment une journee magique, d autant plus que nous avons entendu une baleine... L intensite de ce bruit sourd nous a donne la chair de poule, meme si nous n avons pas pu distinguer sa forme au loin. Bref une journee bien memorable au bout du monde ( ce n est pas nous qui le disons mais de grands panneaux a l entree de la ville, ville la plus au sud du monde... voila l explication!)





Et nous sommes maintenant persuades que cette Patagonie va nous reserver de merveilleuses surprises.









PS : pour info , il est 00h18 et Pat vient de perdre au poker... pendant que je suis en train de mettre a jour le blog !!






Lundi 17 Mai

Juste un petit coucou au plus bel homme de 60 ans...
Mon papa d amour je te souhaite un joyeux anniversaire !!
Je t aime fort.
Bisous
Mimie



J en profite egalement pour souhaiter a mon joli papa prefere un joyeux anniversaire.
Pat








....................................................................................





Samedi 1er Mai 2010






Et oui, meme le 1er mai, il nous faut travailler pour vous donner des nouvelles !! ( ahhh la bonne blague ..)





Etant depuis 20 jours au Bresil, nous pouvons affirmer que nous aimons beaucoup ce pays! Ce ne sont pas tant les grosses villes qui nous attirent, bien que Rio soit magnifique mais plutot les coins perdus dans la nature ou charges d histoire.





Arrives le 13 a Rio, nous nous sommes facilement adaptes au changement climatique : 30 a 35 degres (voir plus) tous les jours et sans une goutte d eau... , nous qui pensions devoir acheter des pulls, nous sommes plutot contents !





La ville de Rio est enorme, elle donne l impression de deborder de tous les cotes. Elle s etale sur des kilometres, entre de nombreuses collines et la mer. Le centre ville en lui meme n est pas extraordinaire mais certains batiments valent le detour ( meme si, encore une fois, pas mal de baches couvraient de belles architectures...merci les recentes pluies et les Jo a venir...). Les coins les plus connus restent les plages Copacabana et Ipanema/Leblon, le quartier bobo de Santa Maria, les fiestas de Lapa et le port de Flamengo. En raison des pluies le site le plus visite de Rio ( El Christo) etait ferme au public car trop dangereux, nous sommes donc montes sur le 2eme site : El Pao de Azucar (le pain de sucre) pour avoir une vue splendide de toute la ville. Le coucher de soleil la haut etait un tres beau spectacle a voir.





On avait cette idee commune que Rio etait une ville dangereuse et apres y etre restes une semaine nous avons un avis plus mitige. D un cote nous avons marche dans les rues jours comme nuits (pas trop tard non plus...) et n avons jamais ete embetes mais d un autre cote ayant visite une favela nous avons pu comprendre d ou pouvait venir ce sentiment d insecurite et nous avons entendu diverses histoires d aggression. Il faut certainement faire un peu plus attention que dans d autres villes au quartier dans lequel on met les pieds. Mais bon, pour nous tout s est tres bien passe.





Apres Rio nous avons teste notre premier bus bresilien... et c etait la grande classe compare aux bus asiatiques! Nous nous sommes cantonnes au sud du pays car les transports coutent extremement cher et les distances sont enormes. Donc pas de Salvador de Bahia ni de Manaus ou Belem ou Recife mais Paraty et Ouro Preto!


Paraty est une ville historique qui a ete abandonnee par les Portugais au 18eme siecle, elle est donc par chance restee intacte et restauree. Avec ses rues pavees et ses maisons blanches aux fenetres et portes de toutes les couleurs, une ambiance particulierement paisible emane de ces murs.





Ouro Preto elle est une cite coloniale du 18eme siecle, qui etait a l epoque tres connue pour ses pepites d or. Beaucoup de Portugais y ont fait fortune et y ont construit des 10 aines d eglises baroques. Cette ville etait aussi le fief de Tiradentes. Elle fait desormais partie de ces coins perdus dans les montagnes bresiliennes qui attirent beaucoup de touristes mais heureusement pour nous, c est la saison basse et il n y avait personne.





Contrairement a ces deux villes que nous avons beaucoup appreciees, la grande Sao Paulo ne nous a pas du tout plu. Nous n avons tellement pas accroche avec cette ville que le lendemain nous etions repartis! Apres un changement de bus a Belo Horizonte, nous sommes arrives a Campo Grande. Apres plus de 23 heures de bus nous etions bien contents de tomber dans une auberge de jeunesse sympa. Aussitot poses nos sacs sont vite remis sur le dos car nous partons le lendemain matin pour le Pantanal.




Haaaa... le Pantanal ... notre "must" du Bresil! Nous nous sommes vraiment pris pour Indiana Jones...
Nous etions un groupe de 8 jeunes et nous avons eu la chance de tomber sur Johnny, le guide de 40ans, le plus experimente, qui a grandi dans une tribu du Pantanal. Il marche dans la foret tropicale pieds nus, imite les bruits de tous les animaux ( et ceux-ci lui repondent et donc s approchent de nous...), a de la vase jusqu au cou sans probleme ! Bref on avait un super guide ( meme si pendant la peche ou les marches de 4h on n avait ni le droit de chuchoter ni de marcher sur des branches qui craquent ... pas facile facile!).
Nos journees se deroulaient ainsi : lever a 6h30 apres une nuit passee en hammac a ecouter differents chants d oiseaux, depart a 7h ou 7h30 pour 4h de safari en jeep ou de promenade en bateau , retour pour "la comida" et a 13h30 on repart pour 4 ou 5h de marche dans la foret tropicale... Le but de tout ca etant de voir des paysages somptueux, des animaux dont on ignorait meme l existance, de se faire de tres grosses frayeurs en etant a 1 metre d un serpent ou d un caiman, de faire des choses impensables ( comme marcher dans les zones inondees infestees de caimans, moustiques et piranhas en ayant de la vase jusqu aux genoux...) et d avoir l excitation de vivre reellement en harmonie avec la nature. Pas de route bitumee, pas d autres maisons a des kilometres a la ronde, pas de technologie ( ni de reel wc...)... mais juste la nature avec ses animaux ! Quand on marchait dans la foret on ne savait jamais sur quoi on allait tomber... au bout de 15 min le premier jour nous etions nez a nez avec un petit serpent et 10 min plus tard avec un gros caiman... Nous avons vu un tas d oiseaux tropicaux aux noms compliques ( et surtout en Portugais...) et pas mal de betes a 4 pattes vivant dans les arbres, par contre nous n avons pas eu la chance de voir un jaguar ( le groupe 2 jours avant nous a eu cette chance !!) ni un anaconda. Mais Mel a eu l extreme bonheur de voir de jolies et grosses gepes rouges et noires de tres tres pres et d etre piquee 2 fois au coude... qui a double de volume suite a une petite allergie !!
Bref nous avons adore ce depaysement total.

Nous sommes maintenant revenus a la civilisation



....................................................................................





Lundi 19 Avril 2010








Ahhhhhhh..., quel plaisir de retrouver l atmosphere particuliere de ces gares routieres poussiereuses, bondees de vendeurs et racoleurs en tout genre, de stands a bouffe et de routards assis par terre... au placard voitures et van !!


Arrives en Amerique du Sud , notre dernier continent a explorer, nous debarquons d abord a Santiago au Chili. Ce stop etant apparemment obligatoire pour aller de la Nouvelle Zelande a Rio de Janeiro, nous avons donc decide d y poser notre sac a dos quelques jours avant d entamer le Bresil. Il s agit juste d un avant gout du Chili que nous remonterons dans plusieurs mois.



Pendant les 11 heures d avion l excitation monte, nous pensons retrouver les sensations fortes vecues en Asie, plus voyage que vacances. En attendant nous nous delectons devant les films proposes en vol , cela fait tellement longtemps que nous ne sommes pas alles au cinema que nous enchainons les films oscarises en en oubliant de dormir!!



Nous foulons donc pour la premiere fois le sol Chilien a midi, prets a vivre pour la deuxieme fois cette journee du 9 Avril... Et bien cette journee fut plus courte que prevu, puisqu apres les files d attente a la douane, le bus local qui nous rapproche du centre ville, les 45 minutes de marche avec nos 15kgs sur le dos, nous nous ecroulons dans notre superbe lit deux places (wahou .. finis les dortoirs de 10..!!) dans une petite auberge de jeunesse sympa trouvee dans le centre! Grossiere erreur... il n est que 15 h ici ... alors ce n est pas cette sieste qui va nous remettre dans le bon fuseau horaire! Nous allons donc etre assez fatigues les jours qui suivent mais bien eveilles les nuits...

Ce n est pas grave, nous avons tout de même assez d' énergie pour explorer cette jolie ville de Santiago. La grande place des armes, au milieu des rues piétonnes, ne passera pas inaperçue. Nous y apprécierons tout particulièrement les artistes qui lui donnent un air de la place du tertre a montmartre, les chiliens qui aiment voir les pigeons leur monter sur les bras pour manger, la banda de la police municipale qui nous a fait connaitre des musiques du pays, les familles qui prennent le soleil le weekend et bien sur les célèbres orateurs (orateurs/ comédiens, si vous nous demandez notre avis) qui crient la gloire de Dieu en frolant l hystérie. A cote de cette place animee on trouve de beaux batiments a l architecture parfois un peu francaise ( petite réplique du grand Palais par exemple) et differents musées qui malheureusement étaient pour beaucoup fermes a cause des tremblements de terre et de leurs dégats occasionnes par ceux ci. Les deux grands parcs de la ville sont eux restes ouverts, a notre plus grand plaisir. Ils nous ont offert des vues imprenables sur toute la ville et les montagnes aux alentours... Beau spectacle!
Ayant pris le temps de faire un tour dans les quartiers résidentiels, populaires et artistiques, nous sommes aussi allés trainer dans diverses marchés, qui restent selon nous toujours l endroit le plus parlant.





Et puis quelques jours plus tard ,tôt le matin, nous montons dans un bus en direction de Valparaiso. Nous n avons honnetement pas été emballes plus que ça par cette ville a deux étages. Au rez de chaussez on y trouve les quartiers populaires ( ce qui nous a le plus plu) , le port industriel et le vieux centre ville qui d' un point de vue architecturel a du cachet. Et a l étage les quartiers résidentiels plus chic qui étalent leurs jolies maisons colorées. Un choix se pause a nous : soit nous prenons le temps de monter a l étage, soit nous allons jeter un coup d' œil a la ville balnéaire par excellence qui juxte Valparaiso... Et c est exactement a ce moment là que nous regrettons de ne pas avoir le guide du routard du Chili, car celui de l Amerique du Sud ne rentre absolument pas dans les détails et nous ne trouvons aucune info! Alors puisqu il n est que midi et que les nuages couvrent encore une partie de la ville supérieure, nous ne voyons pas clairement ce que nous allons manquer et décidons d' aller voir a quoi ressemble Vina del Mar.



Nous ne saurons donc pas si c etait effectivement la bonne decision ou pas, mais la vue degagee que l on a eu de Valparaiso en reprenant le bus pour Santiago nous a mis le doute!! Vina del Mar pourrait etre comparee a Saint Jean de Mont a la Bresilienne : sympa mais sans plus.



De retour a Santiago, nous profitons une derniere fois de cette place de Armas avant de nous envoler pour le Bresil. Et quel vol !!! nous avons eu droit a des vues splendides de la Cordiliere des Andes et des cotes du Bresil. Bonne entree en matiere!!



....................................................................................

Jeudi 8 Avril 2010



Nous ne sommes que le 8 Avril et nous partons deja demain pour le Chili... il y a du changement dans l air !!


Oui, effectivement, comme pour quasiment tous nos billets d avion nous avons change la date de depart, mais cette fois ci nous nous sommes fait avoir par notre procrastination... Nous voulions partir le 14 Avril, ce qui nous laissait les 21 jours de prevu en Nouvelle Zelande, mais en s y prenant au dernier moment, tous les vols etaient pleins!!! Nous avons donc du reserver un avion pour le 9 Avril... moins de jours en Nouvelle Zelande , mais plus de jours en Amerique du Sud ! Et ce qui est drole c est qu on part le 9 Avril a 16h40, que l on a 11 heures d avion et qu on arrive a Santiago le 9 Avril a MIDI...!!



Bref, nous sommes donc arrives dans ce pays le 25 mars a Christchurch, et quelle arrivee !! Nous avons tout de suite ete seduits par Christchurch qui est une petite ville extremement charmante et dynamique a la fois. Nous avons ete accueillis par un groupe de jeunes d origine Maori qui ont effectue tout un tas de danses traditionnelles. Nous avons donc eu droit au celebre Haka...des notre premier jour!


La visite de la ville s est faite en deux jours et nous avons commence notre periple dans l ile du sud, en voiture.


Ce que nous retiendrons de cette ile ce sont les immenses lacs aux couleurs incroyables, les otaries mignonnes mais puantes, les innombrables ponts qui ne sont jamais assez larges pour faire passer deux voitures, les montagnes qui s etendent a perte de vue, les centaines de chutes d eau a Milford qui nous ont fait oublier le mauvais temps, les glaciers et les gentils policiers qui arretent Patrick pour exces de vitesse ( pour une fois !!) ...



Nous n avons malheureusement pas pu prendre notre temps pour traverser l ile du nord, mais nous garderons en memoire Rotorua et ses eaux en ebullition et l extraordinaire musee Te papa qui merite a lui tout seul de rester plusieurs jours a Wellington...


La Nouvelle Zelande est un chouette pays mais pour l apprecier pleinement il faut avoir le temps et l argent pour participer a tout un tas d activites. Il y a de nombreuses marches de 3 a 4 jours qui, parait il , permettent de voir des paysages encore plus somptueux et isoles. Nous n avons pu voir qu une partie du pays, ce qui est bien dommage, car nous ne pouvons qu imaginer la beaute du reste.


L aventure continue maintenant en Amerique du sud et nous sommes tres excites a l idee d aller a la rencontre de nouvelles cultures!



.....................................................................................


Dimanche 21 Mars 2010
Cela fait maintenant 2 mois que nous sommes arrives en Australie et nous sommes sur le depart pour la Nouvelle Zelande. La connection Internet n etait pas toujours facile a avoir car trop chere et nous etions rarement dans des villes mais nous allons rattraper le temps perdu et vous raconter notre road trip.


Apres 18 jours passes a Hong Kong, nous sommes arrives a Cairns (dans le Nord Est) le 28 Janvier et notre 1ere mission fut de trouver un van. Mission accomplie le lendemain puisque nous allons desormais passer 26 jours, jusqu a Sydney, dans un Wicked Van a l effigie du gros chat Garfield. Ce sera notre voiture, notre cuisine et notre chambre... alors nous avons interet a en prendre soin!


Une fois toutes les formalites remplies, nous partons a l aventure.
Nous commencons par le ''Grand Nord'', la foret tropicale de Daintree classee Parc National. Cet endroit est incroyable, les arbres y sont gigantesques, les rivieres abondantes, les routes peuplees de betes bizarres et les gens rares!! De magnifiques balades sont possibles, cependant, vous etes prevenus a l avance par les rangers :





''Vous pouvez rencontrer des serpents venimeux, des crocodiles, des araignees mortelles ou autres...mais allez y c est super!!''










Et effectivement, c etait tres impressionnant.
Nous n avons pas vu de serpert ni de crocodile mais un gros Cassowary et un Waterdragon (gros lezard de 2 metres) qui nous sont passes devant la voiture et tout un tas de petites betes comme des oiseaux et papillons aux couleurs incroyables et des araignees ou fourmis aux pouvoirs mortels incroyables...

Ensuite, nous sommes partis explorer les fonds marins sur la celebre Barriere de Corail... Wahou!! Les couleurs sont magiques et les poissons ont bien souvent des tetes rigolotes. Nous avons pu apercevoir un joli Nemo, une tortue et meme ... un requin, ahhh ! C etait une superbe experience.

De retour sur Cairns nous commencons notre descente de la cote. En 3000 Km et 10 jours nous arrivons a Brisbane. En chemin nous nous arretons pour admirer differentes chutes d eau, lacs, plages et forets. Nous avons tres chaud dans notre van la nuit et c est parfois un peu difficile de dormir, nous sommes donc ravis d arriver a Brisbane chez nos amis Australiens Wendy et Alex, qui nous ont accueillis commes des rois dans leur tres belle maison. Une salle de bain propre avec baignoire, un salon avec des canapes, une cuisine ou nous pouvons cuisiner normalement et un lit moelleux et propre... Cela faisait 5 mois que nous en revions... Youhou !!

Ces 5 jours avec Wendy et Alex sont passes a une vitesse incroyable et nous sommes repartis sur la route, direction Sydney. Cette partie de la cote Est s appelle la ''Gold Coast'' et est reputee pour ses plages de surfeurs. Nous avons donc decide d essayer de prendre quelques vagues... (en pleine figure, ouais...) Le 2eme essai a Byron Bay etait plus concluant que la 1er journee a Tweed Head !

C est egalement a Byron Bay que nous avons fait la connaissance d un couple d Anglais Rae et Adam. C est plutot drole car a quelques pays pres, ils font le meme voyage que nous! Le courant est tout de suite bien passe entre nous quatre et nous avons exactement le meme itineraire en Australie alors nous nous retrouvons a faire la Hunter Valley et les Blue Mountains ensemble, nous en Van et eux en voiture et tente.
La Hunter Valley est l une des 4 grandes vallees viticoles d Australie. Les paysages sont tres chouettes mais le vin ... pas si terrible que ca ! Rien a voir avec nos vins Francais...
Et les Blue mountains sont une chaine de petites montagnes qui surplombe une enorme foret d arbres a Eucalyptus et l essence degagee par ces arbres au contact du soleil donne de beaux reflets bleus.

Apres ces jolis petits detours (seulement 2000Km), nous nous posons a Sydney et redonnons tristement notre ami Garfield... A nous donc les backpackers bordeliques surpeuples de jeunes de toutes nationalites en quete de fete, et pour certains de decouverte.
Sydney est une ville dynamique qui nous plait beaucoup.
Nous nous promenons dans un peu tous les quartiers de la ville, nous nous emerveillons devant l Opera, le jardin botanique, le pont et bien sur nous profitons des soirees incroyables de King Cross! On se souviendra toute notre vie de la soiree de Mardi Gras tellement les costumes portes etaient oses et l ambiance dans les rues bondees etait dejantee!! Nous avons egalement pu voir notre pote Charly avant son depart pour la France. Bref, 5 jours fatigants mais intenses!


Il nous faut maintenant entamer la 2eme partie de notre voyage dans ce pays : la descente de Sydney a Adelaide.

Nous avions pense reprendre un Van ou louer une voiture mais le hasard a bien fait les choses puisque nos nouveaux amis Rae et Adam, qui ont encore une fois prevu le meme trajet, nous proposent de voyager avec eux dans leur voiture ! Super!!!
On va pouvoir pratiquer notre anglais, moins conduire et surtout passer 15 jours avec des personnes adorables!
Donc la cohabitation commence par la vallee des Kangourous, la ville de Canberra, ou l on s arrete 2 nuits bien que la ville n en vaille pas le coup! Nous enchainons les campings gratuits ou il n y a ni douche, ni toilettes mais ou les animaux sauvages pullulent. Nous avons eu comme colocataires des Kangourous, possums, araignees, wombats, moutons, chevres et divers oiseaux sans oublier et surtout des moustiques assoiffes de sang (celui de Mel en particulier). Le mot safari represente bien l Australie!

A l interieur des terres nous passons dans les Snowy Mountains qui sont les plus hautes montagnes du pays (2000 metres a peu pres). C est la ou les Australiens peuvent skier l hiver. Nous avons d ailleurs trouve le plus beau et naturel camping gratuit, au bord d un immense lac au pied des montagnes. Belle prise de conscience du pouvoir de la nature!
Apres les stations de ski, nous retrouvons la cote avec ses belles plages et ses ports.






Le lendemain nous arrivons a Philip Island, une magnifique ile aux falaises abruptes. Et a la tombee de la nuit , nous sommes alles admirer les quelques milliers de pingouins qui sortent de l ocean par paquet de 50 et qui traversent la plage pour rejoindre leur terrier. C etait un spectacle bien marrant car ils sont attendus de pied ferme par des dixaines de mouettes qui leur font peur et ils mettent donc longtemps a se decider a traverser, en se dandinant le plus vite possible, les 5 metres de sable. Moins marrant pour nous, il a plu toute la soiree et sans parapluie nous sommes rentres dans notre tente aussi trempes que les petits pingouins !

Apres une bonne nuit de sommeil, nous avons troque les pingouins pour des koalas. Au centre de conservation des koalas, qui se situe sur l ile, il y a une 20aine de Koalas qui vivent tranquillement dans leurs arbres. Ils passent a peu pres 20h sur 24h a dormir... Nous pouvons donc nous estimer chanceux d en avoir vus 2 eveilles et un changer d arbre pour manger! Ces petites bebetes sont vraiment adorables!
S en est suivi de jolis points de vue au bout de l ile avant de faire les 200km qui nous separaient de Melbourne.

A Melbourne, nous nous separons provisoirement de nos potes et allons dormir dans un backpacker. Quel bonheur de retrouver un vrai lit, surtout qu il a plu les 3 dernieres nuits et qu etre sous un orage en tente ce n est pas terrible. Alors la au moins nous sommes au sec!
En 4 jours nous avons fait le tour plus ou moins de la ville. Une petite sieste au jardin botanique, une promenade dans le quartier chinois, du leche vitrine au DFO, une pause terrace sur la place de la Cathedrale St Paul, un tour dans les musees, un repas au bord du fleuve et une visite globale des alentours en bus... et un petit tour sur les plages bien sur!

Et hop! C est reparti! En 2 jours nous devons faire 950kms pour arriver a temps pour notre train a Adelaide, mais nous voulons aussi profiter de la fameuse Great Ocean Road (300 kms de route qui longe les falaises) donc le reveil sonne a 6h du mat.
Nous comprenons vite d ou vient cette reputation, la route est magnifique! Nous sommes un peu decus de voir les preparatifs de la grande competition Rip Curl Pro de surf! Nous y passons 10 jours trop tot. Mais bon, a la vue des 12 Apotres, ces rochers detaches de la terre et qui tronent au milieu de l eau, nous retrouvons le sourire! Wahou!! C est dingue ce que la nature peut faire. Nous sommes bien petits a cote!!

Le lendemain, notre mission est accomplie : nous disons au revoir a Adam et Rae et sautons dans le celebre train The Ghan. 27 heures de train pour atteindre Alice Spring, la ville perdue au mileu du 'desert' Australien. Nous sommes tout excites a l idee de faire un si long voyage sans conduire..! Le train est confortable, les paysages chouettes et nos livres tres utiles pour passer le temps.
Arrives a Alice Spring nous faisons le tour de la ville ( qui se fait en 10 minutes ). Nous sommes effares de voir autant de personnes d origine aborigene dans la detresse , noyees dans l alcool. Nous en avions deja parle avec des Australiens mais ici cela saute aux yeux. Pour nous, l integration de cette culture ( assez extraordinaire) s est plutot mal passee et cette population qui a du evoluer subitement n a pas reussi son adaptation a la vie moderne. C est extremement triste a voir!

Apres cette triste decouverte, il nous faut nous preparer a notre trip de 3 jours qui commence le lendemain a 6h du matin.
Leves aux aurores, nous faisons la connaissance de notre groupe de 18 personnes dans le bus et nous partons en direction de la 1ere merveille a visiter : le Kata Tjuta (ou Olgas). Au fil des annees et des mouvement de la terre, ces quelques 300 metres de sediments se sont eleves du sol et reposent desormais au milieu de nullepart! Notre gentille guide nous explique a quel point cet endroit est sacre pour les aborigenes, qui viennent encore de nos jours faire des processions, et elle nous emmene pour 4 heures de marche a l interieur de cette merveille rouge.
Deuxieme destination : le celebre Uluru (ou Ayers Rock). Ce monolithe rouge est le plus gros du monde... Le principe est le meme que pour Kata Tjuta sauf qu Uluru n est qu un seul bloc de sediments, non plusieurs. Nous y arrivons pour le coucher du soleil et le lendemain nous y allons aussi pour le lever du soleil.Les couleurs changent toutes les secondes, c est un superbe spectacle!
Apres 2 autres marches autour d Uluru, toujours sous 36/37 degres, nous trouvons que ces 2 endroits tres mythiques sont aussi beaux que le Taj Mahal , la Baie d Halong ou les temples d Angkor..! Quel dommage que certains touristes ou Australiens montent sur ces rochers, consideres comme des temples par les Aborigenes!!! Notre guide nous raconte tout un tas de legendes qui font vivre ces endroits magiques.
Nous ne regrettons pas d avoir craque notre budget avec ces 3 jours de voyage. Surtout que notre groupe etait sympa et que le soir nous avons fait la fete avec des Allemands, des Suisses allemands et des Hollandaises.

5 jours plus tard, au lieu de 27 heures de train nous avons fait 2 heures d avion pour revenir a Adelaide. Notre petit groupe s est dit au revoir a l aeroport... encore!
Nous pouvons alors visiter un peu plus en details Adelaide qui a un centre ville sympa.
Dans 2 jours nous prenons l avion pour Sydney> Patrick doit recuperer son nouveau passeport la bas et nous allons essayer d avancer notre vol pour l aNouvelle Zelande, qui est prevu le 28.

Nous avons adore l Australie, surtout le Nord et le centre, mais nous avons envie de changement et tout le monde nous dit du bien de la Nouvelle Zelande alors on s impatiente !! :)








Janvier 2010 ( les premieres lignes ont ete effacees... si quelqu un se souvient de la date ...)

Nous sommes toujours a Hong Kong, nous n avons pas pu avancer la date de notre depart, parce qu apparemment tous les Australiens ont decide pendant leurs vacances de partir au meme endroit que nous et du coup tous les vols sont archi-complets !!
Nous en profitons donc pour nous reposer un peu et retrouver des petites habitudes de citadins. Mais avant cette modernite retrouvee, nous avons passe 20 jours en Indonesie sur lesquels nous devons revenir.

L Indonesie est un immense pays avec plus de 250 millions d habitants..., autant dire que nous n avons pas visite toutes les iles! Nous avons decide , vu les distances, la qualite des transports publics et les pluies quotidiennes, de nous limiter a Bali, la partie Est de Java, Lombok et les Iles Gili.

Pour reprendre ou nous nous en sommes arretes, le 12 Janvier nous sommes partis pour les " Gili Islands", 3 minuscules iles a l Est de Bali. Pour cela il nous a fallu etre tres patients puisque la traversee en bateau a dure des siecles...Nous avons du attendre 6h dans le ferry alors que la traversee en elle meme n a mis que 3h... allez savoir pourquoi ! Ajoutez a cela 6h de bus et 45 minutes dans un mini bateau a se prendre toutes les vagues dans la figure ( maintenant on le sait ; ne jamais se mettre a l avant d un tout petit bateau..!) et nous voila arrives a destination! Gili Trawangan est la plus petite ile habitee qu on ait jamais faite, en 1h30 on en fait le tour a pied. Mais elle reste quand meme la plus grosse des 3 iles Gili!!
Pendant ce long trajet, nous avons fait la connaissance de quelques routards : Patrick un Suisse parti pour 6 mois, Adam un Australien qui vient juste de commencer son voyage a duree indeterminee et Lukas un Autrichien qui est sur la route depuis 10 ans! A 5 la traversee nous a semble un peu moins longue. Nous sommes ensuite restes tous ensemble sur Gili. Et nous avons autant profite de la nature que des fetes bien organisees par les bars de l ile. Tous cela etait bien sur ponctue de pluies torrentielles et tempetes quotidiennes.
Bref, un bon petit sejour sur une ile paradisiaque avant de revenir sur Bali ou nous avons ensuite visite l est et le centre de l ile. Nous retiendrons Ubud une ville d expatries et d artistes tres jolie qui a garde son petit cote asiatique, le Mont Batur que l on a vu sous la brume et le sanctuaire des singes ou des 100aines de singes vivent tranquillement dans une foret tropicale. Puis est venu le jour du depart pour Hong Kong, le 17 Janvier.

Apres 4h passees dans un avion des plus comfortables, Hong Kong etait en vue! Les premiers jours se sont passes tout tranquillement : grasse mat, petites balades, sushis et soirees "mise a jour du blog".

Puis, afin de ne pas nous encrouter dans cette ville, nous avons decide de partir pour Macao. C est tres facile, en 1heure nous avons traverse une partie de la Mer de Chine et passe deux bureaux des douanes. Avec un tampon en plus sur notre passeport, on debarque a Macao ( une autre region administrative speciale de la Republique populaire de chine) reputee pour ses casinos. Au 1er coup d oeil on comprend bien d ou vient cette reputation, ces immenses hotels-casinos sautent aux yeux! Il faut cependant un peu plus de temps pour apprehender l influence Portugaise, qui est toute fois omnipresente. De nombreuses eglises, petites allees et specialites culinaires ressemblent plus a l Europe qu a l Asie, cependant tout est bien integre ce qui donne un joli melange.
Le soir on s est essaye aux jeux, et on a bien sur perdu... mais nous avons passe de bonnes soirees, alors...

De retour sur Hong Kong 3 jours plus tard, nous enchainons les visites des coins un peu plus recules comme Aberdeen, Repulse Bay ou les Nouveaux Territoires, tout en prenant le temps d aller au cine et de trainer le matin dans notre dortoir et de papoter avec nos collocataires d une nuit!

Donc tout va bien , meme si nous avons de plus en plus envie de partir pour l Australie!!


Dimanche 10 Janvier

Ca fait maintenant plus de trois mois que nous vadrouillons en Asie et notre sejour d une semaine a Hong Kong nous a permis de bien nous reposer et de passer de bonnes fetes de Noel. Cette ville est impressionnante de par la grandeur et la modernite de ses buildings, la richesse de ses magasins et le cote cosmopolite de ses restos et bars. On y a trouve beaucoup de ressemblances et en meme temps beaucoup de differences avec les pays asiatiques que nous venons de quitter. Et meme si la periode des fetes de Noel nous rend nostalgiques, Hong Kong etait le meilleur endroit en Asie pour retrouver quelques saveurs de Noel. Les decorations illuminent les immeubles dans les rues de cette ville qui sont tres colorees. Nous avons eu le temps de bien visiter la ville ( les differents quartiers, les monuments, les plages et les musees et expositions... ) et de bien profiter des fetes nocturnes. Tout ca, loges en dortoir dans une guesthouse tres sympa, ou les discussions entre routards fusaient. Bref 8 jours dans une metropole asiatique depaysante !
Et puis c etait le depart pour l Indonesie, dernier pays aux couleurs asiatiques avant d attaquer un autre continent, l Oceanie.


Nous avons atterri a Bali le 31 Decembre a 16h et nous avons file dans notre hotel afin de nous preparer pour le Nouvel An. A notre grande surprise il y avait enormement de monde sur la plage de Kuta pour feter le passage en 2010 en feux d artifices! Ce n etait pas la Full Moon Party de koh Pah Ngan mais celle de Bali et c etait enorme : des DJs et de la bonne musique, beaucoup de monde les pieds dans le sable et des feux d artifices en continu sur toute la cote ! Bref un tres bon moment pour feter 2010 et 28 ans.!

Apres Kuta et le bel hotel , offert par Mr Noel ou nous avons vecu comme des rois pendant trois jours, nous partons explorer l ile. 1er etape Lovina, au Nord, celebre pour ses dixaines de dauphins qui vivent pres de la cote. Nous avons d ailleurs ete tres chanceux d en voir autant nager autour de notre bateau lors d une excursion. C etait feerique. Nous avons ensuite pousse jusqu a la pointe Ouest de l ile en scooter pour voir de beaux paysages melants vignes, rizieres et forets tropicales. Ce fut d ailleurs une journee forte en emotions puisque l on s est fait poursuive dans un chemin par chien hargneux et visiblement pas content qu on arrive chez lui et que quelques minutes plus tard nous avons du changer de route car les pluies diluviennes qui s abattent tous les jours sur l ile (et oui.. saison des pluies..!!) avaient completement inonde la route principale. Franchement ce n etait pas tres agreable de devoir marcher en tongs sur la route avec de la boue jusqu aux mollets! Mais Pat, la mob en main, s en est sorti comme un chef!

De retour a Lovina, nous avons ete temoins d une autre inondation, ce coup ci dans le centre de la ville. L eau est montee d un seul coup alors qu on sirotait un verre en terrasse. C etait tres impressionnant! Le soir tout etait degage et notre bus a pu faire ses 12h de route afin de nous deposer a Probolinggo, sur l ile de Java.
Ici, ce ne sont pas les dauphins qu il faut photographier mais des volcans actifs! Le 1er jour, entre 2 averses, nous sommes alles a pied sur le Mont Bromo et le lendemain en jeep nous sommes alles admirer le lever du soleil sur les 3 volcans ( soleil bien sur cache dans les nuages..!!).
Et nous voici a nouveau sur Bali, apres une tres longue journee de bus. La mob nous a emmenes aujourd hui a Denpasar et sur les plages de Sanur et Seminyak. Demain au programme nous avons le volcan de Kitimani et les environs d Ubud.
On continue notre chemin ..!


Mardi 22 decembre 2009

Thailande, nous re-voila...
Ces trois semaines en Thailande ont ete a la fois reposantes et stressantes...

Tout a commence lorsque, en passant le frontiere terrestre du Cambodge, nous avons pu lire la date limite du 17 decembre sur notre passeport alors que notre avion en partance pour Hong Kong etait prevu le 4 Janvier..! Probleme !!

Ce n est pas grave, nous ne nous laissons pas abattre, nous sommes a Bangkok, ville qu on adore, et nous devons feter l anniversaire de Pat ainsi que nos 4 ans... et beaucoup d entre vous ne seront pas surpris d apprendre que nous avions donc dans l idee de nous faire un super resto pour l occas !
Et qu est ce que ca tombe bien , nous en avons d ailleurs un GENIAL en tete : le Vertigo au 59eme etage.
Cependant ce cher Roi thailandais en a decide autrement puisque lui aussi fete son anniversaire et que les embouteillages que cela provoque nous empechent, a 2 reprises, d atteindre cette fameuse terrasse... mais nous ne nous demontons pas, nous persistons et le 5 decembre a 17h : nous y sommes !!
Nous avons passe une soiree exquise qui restera dans nos memoires. Quel bonheur de manger du foie gras et de boire du bon vin tout en admirant les feux d artifice celebrant le Roi..!

Et puis nous avons trouve une solution a notre probleme de visa : nous allons passer 6 jours en Malaisie, histoire de recuperer 15 jours supplementaires et de visiter le coin. Nous voila donc partis pour les iles. Au programme Phuket, Ko Phi Phi, puis la Malaisie et sur le chemin du retour Koh Tao et Koh Pha Ngan.

Oui mais tout ca , c est sans compter sur Pat et ses nombreux talents... eh oui, puisqu il se rend compte, une fois arrive a Phuket, qu il a perdu son passeport !!! Du coup bye bye la Malaisie (comment passer une frontiere sans passeport..?) et re bonjour Bangkok ! Pat fait environs 40h de bus en 3 jours pendant que Mel part sur Ko Phi Phi car Phuket c est pourri, cher et betonne...

Nous nous retrouvons 3 jours plus tard a Koh Phi Phi, l ile du paradis. Nous en oublions donc tous nos soucis et savourons, les pieds dans l eau transparante, ces paysages magnifiques, ... jusqu a ce que Pat se foule la cheville..! Plus de peur que de mal : de la pommade, un bandage et Mel transformee en bequille pendant quelques jours et ca continue !
Le temps d un apres midi, Pat se prend pour Leonardo DiCaprio et Mel pour Virginie Ledoyen sur 'la plage'. Et puis c est l heure de repartir pour Bangkok pour recuperer le passeport de Pat et pour finalement deplacer notre vol au 23 Decembre et prolonger notre visa jusqu a cette date.

Et puisque nous aimons passer nos nuits dans les transports, le lendemain nous faisons 14h de bus et 3h de bateau pour arriver a Koh Tao; petite ile toute mignonne sans trop de monde, a l Est de la Thailande. La specialite de ce petit bout de paradis c est la plongee. alors nous n y coupons pas et passons notre 1er niveau de plongee, le Open Water. Le diplome en poche, nous pouvons desormais plonger en solo jusqu a 18metres... Awesome !!!

Maintenant il est temps de dire au revoir, pour de bon, a la Thailande et de prendre l avion , direction Hong Kong!



........................................................................................................................................

Dimanche 6 Decembre 2009

Nous sommes actuellement a Bangkok, avant notre depart pour les Iles Thailandaises. Si tout se passe comme prevu, demain nous aurons les pieds dans l eau sur l une des plages de Phuket... Hummm

Mais avant nous devons revenir sur notre traversee du Cambodge, qui fut rapide mais tres agreable.
Nous sommes arrives par voie fluviale sur le Mekong et nous avons rejoint Phnom Penh par minivan... tracte par un autre vehicule puisque le notre est tombe subitement en panne! Impossible de vous dire quel etait le probleme, nous n en avons aucune idee! Mais nous avons vite oublie ce desagrement lorsque nous sommes tombes sur notre pote Mathieu des notre arrivee dans la ville.
Phnom Penh est une petite ville sympa, tres agreable a decouvrir a pied. Notre premiere impression des Cambodgiens nous a ete rapidement confirmee : ils sont adorables. Ils ne connaissent que le sourire et sont tres ouverts a la discussion. Marchander avec eux est un plaisir. Cependant ce qui nous a le plus marque dans cette ville reste le musee S21, qui est l ancienne prison utilisee par les Khmers Rouges pour sequestrer et surtout torturer toutes les personnes ne faisant pas partie du regime de Pol Pot. Les atrocites etaient toutes photographiees et sont donc toutes exposees... ca secoue vraiment !!! C etait bien plus paisible de se promener dans les rues a travers les temples, palais et marches...

La destination suivante a ete Battanbang. Petite bourgade situee a quelques kilometres au Sud du lac Tonle Sap, mais consideree comme la 3eme ville du pays... La seule chose que nous avons trouvee a faire a ete de jouer aux flechettes a un stand de la fete forraine dominicale que nous avons trouvee par hasard. C etait depaysant !

Et la derniere ville visitee a ete Siem Reap avec son site Angkor, passage incontournable. Nous avons bien aime Siem Reap mais surtout nous avons apprecie les longues balades a velo dans les environs. Nous en avons profite pour vous photographier de superbes paysages aux alentours du lac.
Quant a Angkor... c est tout simplement a couper le souffle !

Le petit bemol dans ce pays reste les prix des sites touristiques, le gouvernement fait payer une fortune par rapport aux pays voisins!! Et il est parfois difficile d etre independant en tant que touriste, il est par exemple interdit aux touristes de louer une mob a Siem Reap, donc pour se rendre a Angkor il faut soit faire 15kms en velo soit prendre des taxis qui ont des prix fixes tres tres eleves... C est dommage car nous aurions bien aime visiter en mob des sites a 30 ou 40kms de Siem Reap...

Cela dit nous gardons une image tres positive de ce pays grace a la gentillesse de ses habitants. Quelques jours de plus ne nous auraient pas deplu !! Mais bon... nous partons pour les iles ... on ne va pas se plaindre quand meme !! lol.

........................................................................................................................................

Samedi 28 Novembre

Ca y est, le Vietnam ,c est fini ... Nous avons vraiment trouve ce pays somptueux. La nature y est riche et variee, du nord au sud les paysages sont tres differents mais tous aussi beaux les uns que les autres.

Apres Hanoi nous avons donc continue notre periple en bus. Nous avons apprecie Hue pour sa vieille ville fortifiee, une magnifique citadelle. Puis nous avons eu de la chance de pouvoir descendre jusqu a Hoi An en scooter (merci Mat pour l info). C etait absolument magique, nous etions les seuls a emprunter les routes sinueuses a travers les montagnes qui bordaient la mer. Malgre la pluie et une petite panne en chemin, nous avons savoure ce moment de pure liberte !

Arrives a Hoi An, ville assez touristique de bord de mer, nous nous sommes amuses a nous perdre dans la vieille ville (classee patrimoine de l Unesco). Nous avons aussi profite du patrimoine historique de cette region. Et quel bonheur de deguster un bon verre de vin rouge dans un bar branche de la ville...

Puis nous sommes repartis sur la route, direction les montagnes de Dalat. Le chemin etait assez...perilleux , mais ca valait vraiment le coup! Une petite viree en scooter nous a permis d explorer le coin et de voir a quoi ressemblent des plantations de cafe. Le soir nous avons eu la joie de retrouver des tetes connues autour d un verre.

5 heures de bus de plus et nous voila les pieds dans l eau a Mui Ne. Cette station balneaire est connue pour ses dunes de sable rouge et ses crevaces dans la terre. Mais...heu...nous avons un gros doute sur l origine naturelle des dunes... ca sent le bulldozer..! cela dit, c etait sympa de decouvrir tout ca une fois de plus en scooter. C est dingue le sentiment de liberte que nous pouvons eprouver sur ces engins!!!

Pour finir nous sommes descendus a Ho Chi Minh City, LA grande ville du pays, ou il y a de nombreux sites et musees retracant les atrocites de la guerre du Vietnam. Nous nous sommes sentis un peu moins betes apres 3 jours passes dans cette ville. Et nous avons vraiment apprecie le parc le soir. Pat a joue a un sport ( impossible de comprendre le nom...c est un peu comme le badminton mais avec les pieds) tres repandu avec des etudiants vietnamiens pendant que Mel papotait avec une jeune Vietnamienne...Super moment!!


Et puis la derniere etape etait le Delta du Mekong, ou nous avons assiste a un vrai marche flottant ( marche qui n est pas cree pour les touristes, mais ou les locaux font vraiment leurs courses). Nous avons eu de la chance d avoir un guide sympa qui nous a donne plein d explications sur la culture du Delta. C etait tres interessant de voir les gens vivre au bord de cette enorme riviere.

Et apres 7 heures de bateau... `Cambodge, nous voici `!!


........................................................................................................................................


Mardi 10 Novembre

Cela fait maintenant 10 jours que nous sommes au Vietnam et nous nous sommes bien promenes dans le nord du pays. Nous partons ce soir pour Hue qui se trouve a 12h de bus au Sud de Hanoi, donc une autre nuit en perspective dans un bus... C est sur que nous allons verifier ou se trouvent les haut-parleurs cette fois ci !!

Que pensons-nous du nord du Vietnam ..?
Notre premiere decouverte etait Hanoi , la capitale du pays. Nous nous souviendrons des motards completement fous qui ne distinguent pas la couleur rouge des feux de circulation mais qui par contre savent tres bien ou se situe leur klaxon, de la vieille ville avec ses ruelles etroites, colorees et animees, de ses marches remplis de legumes , fruits, viandes et poissons ( et desoles pour ceux qui croyaient que manger du chien en Asie etait un mythe... on a la preuve en photo...), de l adoration portee a Ho Chi Minh, de ses palais et musees retracants la guerre, de ses habitants tres sportifs des 5h30 du matin et bien sur de ses taxis arnaqueurs ...! Bref nous avons bien aime cette ville mais notre coup de coeur pour ce nord vietnamien s est plutot porte du cote de la nature.
Deuxieme decouverte, et pas des moindres, la Baie d Halong... regardez les quelques photos que nous avons selectionnees parmi tant d autres et vous comprendrez.!! Nous avons eu une chance inouie de pouvoir profiter de ce paysage sous un soleil de plomb. L ambiance y est particuliere, presque magique. Et se retrouver a faire du canoe ou a sauter du haut du bateau dans cette eau chaude, c est tout simplement incroyable !! A bord du bateau nous avons fait la connaisance de plusieurs personnes tres sympathiques, dont Mathieu (baroudeur parti pour 15 mois de voyage en solitaire) qui s est essaye aux photos Jump avec Pat.
Troisieme destination : la region appelee Sapa, coin connu pour ses montagnes et ses rizieres. Nous avons en effet marche a travers de somptueux paysages melant les rizieres aux montagnes, aux fleuves et aux villages isoles. Notre super guide Bee (jeune fille de 20 ans mariee et deja maman d un petit garcon) nous a explique et montre pendant trois jours, comment vivent les gens de sa tribu et des tribus voisines et la nuit passee dans un de ces villages etait tres enrichissante. Nous qui hesitions a nous rapprocher de la frontiere chinoise, avons ete tres contents d avoir finalement encore passe deux nuits dans un train.

Revenus a Hanoi a 5h30 ce matin, nous nous preparons a passer une nouvelle nuit dans les transports...decidement on aime voyager la nuit !!

.......................................................................................................................................

Lundi 2 Novembre 2009

Petit coucou du Vietnam, et oui nous venons tout juste d arriver dans ce nouveau pays, apres 25h de bus et plusieurs peripeties...

Mais nous devons d abord revenir sur la semaine derniere et notre courte, mais superbe, traverse du Laos. Nous sommes arrives, en compagnie de nos nouveaux potes anglais John et Nicola rencontres lors du trecking a Chian Mai, au Laos le samedi 24 a 6h du matin et apres un passage houleux a la frontiere, decidement les frontieres ce n est pas ce qu il y a de plus facile..., nous sommes tres fiers de pouvoir dire que nous sommes passes d un pays a l autre sans se faire arnaquer... si si ... nous ne sommes pas tombes dans le panneau du gentil thailandais qui veut nous aider et qui nous demande donc de le payer deux fois plus cher!!
Une fois au Laos, direction Luang Prabang en voguant sur le Mekong pendant 2 jours et meme si beaucoup de jeunes Irlandais sur le bateau etaient bien imbibes, nous n avons pas pris l eau !! Petite anecdote : encore un collocataire sympathique dans une auberge de jeunesse 4 etoiles trouvee rapidement, cette fois c etait un rongeur ... gros et avec une longue queue ... oui oui , c est bien ca : un rat fouinant dans nos sacs en pleine nuit !! Bref ...
Nous avons trouve que Luang Prabang etait une superbe petite ville avec un marche de nuit incroyable et des habitants tellement accueillants.
Apres une journee velo et cascades, nous reprenons la route en direction de Vang Vieng, la ville reputee pour son animation nocturne et le " tubing". Le tubing en gros ca consiste a se laisser emporter par le courant du fleuve a bord d une chambre a air, a s arreter a l aide d une corde jetee dans l eau dans de nombreux bars facon Robinson Crusoe et a se susprendre dans les airs a l aide de tyroliennes pour sauter dans l eau! C est donc tres marrant et agreable mais au bout d une journee tubing et d une journee velo et cascades ( decidement , on adore ca...) on avait fait le tour. Un petit plus quand meme : c est tres tres facile de rencontrer plein de jeunes dans cette ville, alors en plus de nos potes anglais, qui font tout le Laos avec nous, nous avons entre autre fait la connaissance de Mickael et Oussine, et Pat a adore se battre dans le bassin de boue avec eux... mais ses genoux un peu moins !!!
Ville suivante : Vientiane, la capitale. Comme tout le monde nous l avait dit, il n y a rien a faire dans cette ville qui se visite tres rapidement, mais qui a de bonnes adresses gastronomiques, alors vite fait bien fait, nous sommes repartis le lendemain de notre arrive.
Bien sur , cela va sans dire, qu entre ces trois villes il y a au moins 5 heures de trajet a chaque fois, que nous avons fait en bus ou en minivan. Et l un comme l autre, ce n est pas vrai ... la montagne ca ne vous gagne pas...!!

Ce qui nous amene donc a notre depart pour le Vietnam et donc a nos 25 heures de bus local. Nous avons sciemment refuse de prendre un bus VIP qui a des lits... quelle erreur !!! Nous avons passe toute une nuit et toute une journee assis au dessus du haut parleur du bus .... et pour ceux qui connaissent le Vietnam, ils sauront a quel point c est dur : notre chauffeur nous a mis de la musique Vietniamienne a fond pendant TOUT LE TRAJET !!! Donc deja que c etait tres difficile de dormir assis, avec la musique c etait horrible ! Heureusement que le vogalene, lui, a fait des miracles... Et nous avons passe une frontiere, nous avons du encore payer des sommes qui sortent d on ne sait ou ( soit disant pour les tampons sur le passeport... ca fait cher l encre...) et ,comme en Inde, nous avons du jouer des coudes pour reussir a rester dans la file d attente ... Mais belle recompense, a Hanoi nous avons trouve une auberge de jeunesse tres agreable et jolie pour 2 euros la nuit !!! Ca rattrapera notre ENORME arnaque de ce soir .... he oui ca y est : on s est vraiment bien fait arnaquer !!! Un taxi avec un compteur truque qui nous a facture la course 3x plus cher que la normale... il fallait bien une premiere fois !!

Maintenant attendons de voir comment est le Vietnam...

(Les photos du Laos prochainement)


..........................................................................................................................................

Vendredi 23 Octobre

Notre premier tour en Thailande se termine ce soir. Nous partons dans quelques heures pour le Laos, 7 heures de bus direction Chian Khong, une des frontieres entre la Thailande et le Laos. On vous rajoute des photos de notre periple.

On a d abord fait un detour historique vers l Ouest pour visiter la ville de Kanchanabury et sa jungle environnante. Petit hic en chemin : notre train a deraille...si si ... donc nous avons saute dans un bus local qui par chance se trouvait la au meme moment. Tout s est donc bien termine. Kanchanabury est une petite ville assez dynamique et sympa mais nous avons prefere notre balade a dos d elephants et notre descente de fleuve en bambou!

De retour a Bangkok nous avons profite un peu de l ambiance festive de Khao San road et des surprenants massages thailandais ... ca craque de partout !!

Puis nous avons retente notre chance en train, de nuit cette fois, pour aller a Chiang Mai, dans le Nord. Aucun probleme, nous sommes arrives frais et dispo a 7h du matin. Petit tour de la ville et de ses temples et nous avons enchaine rapidement avec un trecking de deux jours dans la montagne. Superbe experience !! Nous avons eu la chance de crapahuter avec un groupe super sympa. Grosse chaleur, montees difficiles, cascades rafraichissantes, soiree guitare autour de bougies avec la tribu Lahu, descentes glissantes, araignees et autres betes et rafting dans le fleuve...tout ca dans la bonne humeur et en anglais !!

Dans quelques heures nous repartons... suite au prochain episode ...


...................................................................................................................................................................

Mardi 13 Octobre 2009


Nous voici enfin en Thailande, a Bangkok. Nous sommes tres contents d avoir avance notre billet d avion au 10 Octobre parce que ce pays nous correspond beaucoup plus. Le voyage en Inde a ete tres formateur et enrichissant mais la difference avec un pays comme la Thailande est de taille. A Bangkok nous sommes beaucoup plus independants ; nous passons nos journees a nous promener a pied dans les rues, a nous emerveiller devant des temples somptueux, a gouter a toutes les specialites culinaires et bien sur a baraguiner quelques mots avec les locaux qui ont toujours le sourire... surtout quand ils entendent Pat dire 'Sawatdii-Kha'... On adore Bangkok, c est la ville du sourire!!
Demain on part vers l Ouest, voir le Pont de la riviere Kwai. Ca risque d etre chouette !!

Suite au prochain episode...
Bisous a tous.

PS : allez sur l onglet Inde pour voir les dernieres photos de ce pays et sur l onglet Thailande pour voir ce que nous vivons en ce moment! :)


patetmelontheroad@gmail.com
..........................................................................................................................................................................

Mardi 6 octobre 2009.

Ça fait une semaine qu'on est arrivé en Inde et on a déjà l'impression d' être ici depuis des mois. La culture du pays est tellement différente, le dépaysement est énorme. On a commencé par Delhi où l'on a été assailli par toutes sortes de rabatteurs dès 6h du mat et où la pauvreté atteint des seuils impensables. On a vite compris qu'il était impossible de se promener et de visiter les quartiers à pied, alors on s'est mis à l'auto-rickshaw. Bien que les monuments visités soient jolis, on n' a pas été réellement séduits par cette ville ni par ses habitants qui n'ont pas arrêté de nous tendre des pièges ( mauvaises directions, fausse gare, faux offices du tourisme, taxes et mensonges en tout genre...). Ensuite nous sommes allés à Agra, et là bien sûr il y a le somptueux Taj Mahal. On en a pris plein les yeux! Mais c'est ici à Jaipur qu'on apprécie le plus l'Inde. Les gens y sont plus accueillants, il y a davantage de choses à voir et l'on peut enfin se promener un peu dans les rues à pied! Dans quelques jours on poursuit notre périple en direction de Mumbai en continuant à en apprendre un peu plus tous les jours.
On a mis quelques photos dans l'onglet Inde, mais vous avez un aperçu que des belles choses. On ne trouve pas ça très représentatif!!

...................................................................................................................................................................

"Vivre sans réveil, sans horaire...prendre enfin le temps de s'émerveiller de la beauté du monde et de la richesse des hommes qui le peuplent"......